Archives par mot-clé : Strasbourg

Exposition hommage au Musée Tomi Ungerer

043_dpa-pa_161116-99-200019_dpai A Strasbourg

TOMI UNGERER FOREVER

19|11|2016-19|03|2017
tu_85_antonelli_1-650x1437
Tomi Ungerer vu par Christian Antonelli (détail de l’oeuvre) © Christian Antonelli.
 
Pour fêter le 85e anniversaire de Tomi Ungerer, 100 artistes de France et d’ailleurs ont taillé leurs crayons pour illustrer les liens que leur œuvre entretient avec celle de leur aîné. Si celle-ci s’est d’ores et déjà inscrite par sa diversité et sa créativité dans le vaste champ  de l’histoire de lart.
 La première rétrospective consacrée à Tomi Ungerer a eu lieu  au musée des Arts décoratifs en 1981.
 
006_affiche
 

1981
Connue également sous le titre de “Der kleine Unterschied” (La petite différence), devenue emblématique depuis, cette affiche fut réalisée par Tomi Ungerer pour la rétrospective que François Mathey lui organisa au Musée des Arts décoratifs de Paris à l’occasion de son 50e anniversaire.

Il ne peut s’empêcher d’ironiser sur la fonction de l’artiste avec le motif de l’éléphant trempant sa queue dans un pot de peinture … Il utilise ici son principe de choc visuel, destiné à attirer l’attention du spectateur, et qu’il obtient avec une gamme de couleurs réduite sur un fond sombre, un trait noir compact et une mise en page sobre. 

Création d’un nouveau musée privé à Strasbourg

Vous avez dit Vaudou ? Plutôt inattendue la création à Strasbourg, du premier musée Vaudou d’Europe qui présente des objets de culte “devenus oeuvre d’art. Ce musée possède 220 pièces en exposition permanente. Ces fétiches et autres amulettes proviennent majoritairement d’Afrique mais pas seulement” :
http://www.boursorama.com/actualites/a-strasbourg-le-premier-musee-du-vaudou-d-europe-09ff624b70adbc0da045347a54aa0832

“Attention, vous ne verrez pas ici de poupées piquées d’aiguilles”, prévient Marc Arbogast, qui amasse depuis 50 ans des objets vaudous africains. L’ancien PDG des brasseries Fischer et Adelshoffen a acquis puis rénové un ancien château d’eau à l’abandon, dont les cuves servaient autrefois de réservoir pour alimenter les locomotives à vapeur de la gare de Strasbourg, non loin de là ” :

http://m.nouvelobs.com/article/20140120.AFP8005/a-strasbourg-un-musee-prive-dediabolise-le-culte-vaudou.html#http://www.google.fr/search?hl=fr&redir_esc=&client=ms-android-hms-vf-fr&source=android-search-app&v=133247963&qsubts=1390763583633&q=mus%C3%A9e+vaudou+strasbourg&v=133247963