Archives par mot-clé : RMN -Grand Palais

Aides à la visite /SOUFFLEURS D’IMAGES

Depuis 2009, le service Souffleurs d’Images permet à une personne aveugle ou malvoyante d’accéder à l’événement culturel de son choix ( théâtre, exposition, cirque, danse… ). Elle est accompagnée d’un étudiant en art ou d’un artiste, bénévole, qui lui souffle les éléments qui lui sont invisibles. Le service est conçu comme un partenariat entre le CRTH, les lieux, les spectateurs et les souffleurs (écouter).


INFORMATION / RÉSERVATION/ INSCRIPTION
01 42 74 17 87 ou @ Souffleurs d’Images.
De nombreuses expositions temporaires proposent l’accessibilité Souffleurs d’Images à leurs publics. En voici quelques exemples sur Paris :
• A la BNF : Vladimir Jankélévitch, figures du philosophe :

Exposition sur le site François-Mitterrand | Galerie des donateurs : jusqu’au 3 mars 2019.


• Au Grand Palais : Eblouissante Venise ! Jusqu’au 21 janvier 2019 :


• Au Jeu de Paume : Dorothea Lange. Politiques du visible
jusqu’au 27 janvier 2019 :

Au musée Cernuschi Trésors de Kyoto, trois siècles de création Rinpa jusqu’au 27 JANVIER 2019


• Au Musée Cognacq-Jay, La Fabrique du luxe. Les marchands merciers parisiens au XVIIIe siècle.
jusqu’au 27 JANVIER 2019 :


• Au Musée de l’Orangerie, jusqu’au 14 janvier 2019 : Les contes cruels de Paula Rego


• Au Musée d’Orsay Renoir père et fils. Peinture et cinéma jusqu’au 27 janvier 2019 :

• Au Musée du Louvre : Un rêve d’Italie, la collection Campana au Louvre jusqu’au 18 février 2019 :

Visite privée Le scribe accroupi.


• Au Musée du Luxembourg : Mucha jusqu’au 27 JANVIER 2019 :

• Au Musée Yves Saint Laurent Paris : L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent
jusqu’au 27.01.2019

Au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme la Visite des cinq sens le 21 février 2019 de 11 h à 12 H 30 :
Que trouve – t – on dans un musée comme le mahJ qui mêle art et histoire ? Des oeuvres et des objets, des récits, des poèmes, des musiques et des contes drôles ou nostalgiques, des odeurs et des couleurs.


Au Petit Palais : Jean Jacques Lequeu (1757-1826) Bâtisseur de fantasmes  jusqu’au 31 mars 2019 :

Vue de l’exposition.

Écouter la conférence, “Trésors de Richelieu” le 20 novembre 2018 – sur le fonds Jean-Jacques Lequeu.

Fernand Khnopff (1858-1921)
Le maître de l’énigme.
Jusqu’au 17 mars 2019 :
Sur cette exposition et sur l’exposition Khnopff, olfactive et sonorisée, qu’organisa en 1979 le musée des Arts décoratifs, lire le compte rendu du blog Paseos Art nouveau.

Vue de l’exposition.


Vue de l’ exposition.

Souffleurs d’Images peut également organiser des visites au 104, au Maif Social Club,à la Maison Balzac, au Musée Carnavalet, au Musée Bourdelle, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris , au Musée de la Vie Romantique, à la Maison de Victor Hugo, à la Maison d’Europe et d’Orient, à la Monnaie de Paris, au Musée Zadkine, au Palais Galliera, au parc de la Villette, au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet.

Des notices de catalogue en ligne, pour promouvoir l’exposition “Carambolages”

Dans le cadre de leur promotion et de l’aide à la visite, les expositions RMN-Grand Palais bénéficient depuis assez longtemps d’application téléchargeables. C’est le cas aussi de l’exposition ” Carambolages” qui bénéficie d’une application officielle gratuite, optimisée pour tablettes. La RMN -Grand Palais a choisi aussi de faire la promotion de ses expositions en mettant en ligne certaines notices de catalogue. Son magasine a ainsi mis en ligne depuis le début mars, les notices suivantes :

Un œil qui regarde  

oeil

(École française, Un oeil qui regarde, XVIII siècle, Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques).

“Dès 1785, Lady Eleanor Butler écrit qu’un ami lui a montré « “Un oeil fait à Paris, serti dans une bague, une vraie idée française ».Mais c’est l’histoire du prince de Galles, futur George IV, qui lança la mode des yeux peints. À l’âge de 21 ans, en 1784, il tombe amoureux de Maria Fitzherbert, mais ne peut l’épouser, car son père George III n’y consentirait pas. En effet, la dame est catholique et la règlementation royale exige l’accord du père pour un mariage avant l’âge de 25 ans. Il simule alors un suicide qui ébranle la convoitée. Après avoir accédé à sa demande, elle s’enfuit pour plus d’un an sur le continent. Mais la passion du prince ne tarit pas et il lui envoie une lettre accompagnée de son oeil peint par le miniaturiste Richard Cosway “…………

 Listen to your eyes

  • Maurizio Nannucci, Listen to Your Eyes, 2010, installation à Villeneuve-d’Ascq, Paris, Centre national des arts plastiques
  • “L’installation de Maurizio Nannucci, qui se compose de cette courte injonction à destination de l’oreille de son spectateur, émet un paradoxe particulier. Il place l’individu qui le regarde dans une position inconfortable: le premier mot, qui invite l’auditeur à tendre l’oreille, le met vis-à-vis d’un phénomène oculaire, qui a priori, par définition, ne s’écoute pas. Cela intervient à trois niveaux de la pensée”….

  • Anne et Patrick Poirier : Mnémosyne, 1991-1992, bois peint à la tempera, collection Anne et Patrick Poirier, Paris, galerie Jean-Gabriel Mitterrand.
  • “L’œuvre d’Anne et Patrick Poirier déploie un complexe architectural, construit sur la base d’un plan elliptique, forme géométrisée du cerveau. Mnémosyne, la déesse de la Mémoire dans la mythologie grecque, lui a donné son titre” ……

Joachim-Raphaël Boronali, dit « l’Âne Lolo», Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique, 1910, Milly-la-Forêt, espace culturel Paul-Bédu.

Ce paysage n’est pas l’œuvre d’un artiste mais un canular exposé au 26e Salon des indépendants en mars 1910. Ce Salon, créé en 1884 à Paris …accueillait toutes les tendances d’avant-garde que refusaient en général d’exposer la Société des artistes français ou la Société nationale des Beaux-Arts. Son auteur n’est pas « Joachim-Raphaël Boronali », peintre né à Gênes, mais l’âne Lolo du tenancier du « Lapin agile » à Montmartre, qui «peint» lorsqu’on lui présente des carottes………….
Selon Guillaume Apollinaire, ce tableau farce ne mystifia personne. Les organisateurs du Salon ne pouvaient le refuser sans bafouer leurs statuts. Ils l’accrochèrent donc dans la salle 22 réservée aux « artistes humoristes », sous le titre Et le soleil s’endormit. …….
 On a voulu mettre les rieurs du côté de l’art traditionnel, contre les peintres qui incarnent une recherche picturale inédite, les disqualifier, en leur déniant toute victoire possible sur les champs de bataille de l’art. Ce fut peine perdue. …………..
Car l’âne donna naissance à une véritable lignée : le 30 juin 2012, l’exploit est réitéré en public par Ben Vautier qui amena un âne à la villa Arson à Nice : « Lolo II » qui peignit la toile Et le soleil s’endormit sur Nice. Pour l’ouverture de la Fondation du doute (Blois, 6 avril 2013), Alain Biet fabriqua un âne-jupon, « Lolo III », qui réalisa à son tour une peinture performance, Et le soleil s’endormit sur la Loire.