Archives par mot-clé : Parmentier

Claude Viallat à Ratilly

2013459_500Des nouvelles du triangle d’or : du 22 juin au 30 septembre 2014, Claude VIALLAT expose ses peintures et objets récents à Ratilly.
Vernissage le samedi 21 juin 2014 à partir de 18h
en présence de Claude Viallat
Projection à 19h30
Un jour dans la vie de Claude Viallat
Un film de Martin Pierlot avec le concours d’Illés Sarkantyu
26 mn, 2014 :

http://chateauderatilly.fr/saison_expo_ete.html

l’exposition a lieu parallèlement à la grande rétrospective Claude Viallat affiche_viallat_large
au Musée Fabre de Montpellier (http://museefabre.montpellier-agglo.com/Visiter/Les_expositions/Viallat_une_retrospective), prévue du 28 juin 2014 au 2 novembre 2014.

« Né en 1936, Claude Viallat vit et travaille à Nîmes. Il est l’un des fondateurs de Supports/
Surfaces, mouvement d’avant-garde artistique qui éclot au début des années 70. Ce mouvement
éphémère questionne les moyens picturaux traditionnels comme la toile et le châssis.
Remettant en permanence le métier à son ouvrage, son œuvre foisonnante et multiple se
caractérise par le plaisir incarné de la peinture mouvementée, joyeuse, surprenante et vitale,
par la somptuosité de la couleur qui l’impose comme l’un des grands coloristes de l’histoire de
la peinture occidentale ». Le dossier de presse : http://chateauderatilly.fr/dp-CV-ratilly-expo-ete-2014.pdf

Cet ancien artiste de la galerie Fournier, a été exposé en 1972 lors de l’exposition bilan du Grand Palais sur l’art contemporain organisée par François Mathey.

Sur le site du musée Fabre, figurent les cartons d’invitation de la galerie de Jean Fournier, qui constituent un véritable historique des mouvements artistiques, des années 50 à aujourd’hui   :

imageJean Fournier défendit inlassablement la peinture face à l’émergence de l’art conceptuel, de la photographie ou de la vidéo. Acquis aux artistes nord-américains installés en France tel Jean-Paul Riopelle ou Joan Mitchell, Fournier présenta les groupes BMPT (Buren, Parmentier…) et Supports-Surfaces (Viallat…). Il fut également très lié avec Simon Hantaï et Sam Francis. Les choix de Jean Fournier iront toujours vers une peinture abstraite et radicale : économie de moyens, refus de virtuosité pour laisser la couleur prendre toute sa place et tout son sens.  En 2007, au moment de sa réouverture, le musée Fabre avait choisi de rendre hommage à Jean Fournier (1922-2006), collectionneur et marchand d’art qui a marqué de son empreinte la scène artistique parisienne des années 50 à aujourd’hui. A cette occasion, la galerie Jean Fournier a bien voulu laisser au musée le soin de numériser l’ensemble de ses cartons d’invitation, témoins des choix du galeriste.

http://museefabre.com/index.php/Etudier/Archives/Archives_privees/Cartons_d_invitation_de_la_galerie_Jean_Fournier