Archives par mot-clé : musée d’art moderne de la Ville de Paris

Aides à la visite /SOUFFLEURS D’IMAGES

Depuis 2009, le service Souffleurs d’Images permet à une personne aveugle ou malvoyante d’accéder à l’événement culturel de son choix ( théâtre, exposition, cirque, danse… ). Elle est accompagnée d’un étudiant en art ou d’un artiste, bénévole, qui lui souffle les éléments qui lui sont invisibles. Le service est conçu comme un partenariat entre le CRTH, les lieux, les spectateurs et les souffleurs (écouter).


INFORMATION / RÉSERVATION/ INSCRIPTION
01 42 74 17 87 ou @ Souffleurs d’Images.
De nombreuses expositions temporaires proposent l’accessibilité Souffleurs d’Images à leurs publics. En voici quelques exemples sur Paris :
• A la BNF : Vladimir Jankélévitch, figures du philosophe :

Exposition sur le site François-Mitterrand | Galerie des donateurs : jusqu’au 3 mars 2019.


• Au Grand Palais : Eblouissante Venise ! Jusqu’au 21 janvier 2019 :


• Au Jeu de Paume : Dorothea Lange. Politiques du visible
jusqu’au 27 janvier 2019 :

Au musée Cernuschi Trésors de Kyoto, trois siècles de création Rinpa jusqu’au 27 JANVIER 2019


• Au Musée Cognacq-Jay, La Fabrique du luxe. Les marchands merciers parisiens au XVIIIe siècle.
jusqu’au 27 JANVIER 2019 :


• Au Musée de l’Orangerie, jusqu’au 14 janvier 2019 : Les contes cruels de Paula Rego


• Au Musée d’Orsay Renoir père et fils. Peinture et cinéma jusqu’au 27 janvier 2019 :

• Au Musée du Louvre : Un rêve d’Italie, la collection Campana au Louvre jusqu’au 18 février 2019 :

Visite privée Le scribe accroupi.


• Au Musée du Luxembourg : Mucha jusqu’au 27 JANVIER 2019 :

• Au Musée Yves Saint Laurent Paris : L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent
jusqu’au 27.01.2019

Au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme la Visite des cinq sens le 21 février 2019 de 11 h à 12 H 30 :
Que trouve – t – on dans un musée comme le mahJ qui mêle art et histoire ? Des oeuvres et des objets, des récits, des poèmes, des musiques et des contes drôles ou nostalgiques, des odeurs et des couleurs.


Au Petit Palais : Jean Jacques Lequeu (1757-1826) Bâtisseur de fantasmes  jusqu’au 31 mars 2019 :

Vue de l’exposition.

Écouter la conférence, « Trésors de Richelieu » le 20 novembre 2018 – sur le fonds Jean-Jacques Lequeu.

Fernand Khnopff (1858-1921)
Le maître de l’énigme.
Jusqu’au 17 mars 2019 :
Sur cette exposition et sur l’exposition Khnopff, olfactive et sonorisée, qu’organisa en 1979 le musée des Arts décoratifs, lire le compte rendu du blog Paseos Art nouveau.

Vue de l’exposition.


Vue de l’ exposition.

Souffleurs d’Images peut également organiser des visites au 104, au Maif Social Club,à la Maison Balzac, au Musée Carnavalet, au Musée Bourdelle, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris , au Musée de la Vie Romantique, à la Maison de Victor Hugo, à la Maison d’Europe et d’Orient, à la Monnaie de Paris, au Musée Zadkine, au Palais Galliera, au parc de la Villette, au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet.

Le précieux art textile de Marie-Rose Lortet

Tricologie monacale© DR Photo Clovis Prevost. 

Au 52 rue Jacob, face à l’emplacement historique de la galerie fondée par Alain Bourbonnais à Paris, la petite galerie d’art et librairie, représentante de la Fabuloserie, expose du 28 octobre 2017 au 30 décembre 2017, les créations de Marie-Rose Lortet.

Cette plasticienne strasbourgoise vit et « tresse » depuis plus de 40 ans à Vernon. En 1967, ses « ouvrages » sont remarqués par Jean Dubuffet qui lui achète quelques pièces.  Elle expose Galerie Delpire en 1969 puis à l’ atelier Jacob. Gilbert Lascault, Colin Rhodes, Linda Goddard, Lucienne Peiry, Laurent Danchin et bien d’autres conservateurs et critiques d’art, ont depuis rendu célèbres ses travaux délicats et poétiques, qui ont rejoint notamment  les collections permanentes nationales, mais aussi celles de la collection de la Neuve Invention à LausanneElle figure depuis longtemp au sein des collections de la Fabuloserie. Alain Bourbonnais l’a fera participer à l’exposition des Singuliers de l’art en 1978, alors que Suzanne Pagé est directrice de l’ARC2, section d’art contemporain du musée d’art moderne de la Ville de Paris.

Architectures de fil, territoires de laine, Masques de laine, théâtre de têtes, ses créations très diverses ont été exposées en 2016 au château de Laval.

Sources :

Collection en ligne du FNAC :

Marie-Rose LORTET Strasbourg (Bas-Rhin, France), 1945.

Vêtement de pluie n°44. Autre titre : Objet qui lutte contre son environnement1987. Objet-sculpture Coton, lin, sucre, résine 100 x 85 x 35 cm S. à la base : Rose Lortet Achat à l’artiste en 1989 Inv. : FNAC 89314 Centre national des arts plastiques. En dépôt depuis le 23/05/1995 : Musée d’art et d’industrie (Roubaix).

« L’exposition est un médium contextuel »

exposition medium contextuel gonzalez (foerster

Une citation de Dominique Gonzalez-Foerster, in Lynne Cooke (ed), Chronotopes & dioramas.  Voir Exposition DIA , septembre 2009 – Juin 2010.

dioramas

 Une Exposition de Dominique Gonzalez-Foerster, est actuellement présentée Galerie sud – au Centre Pompidou, 23 septembre 2015 – 1er février 2016.

 warhol_shadows_2paris

Actuellement en « tournée » : Andy Warhol, Shadows, depuis septembre 2014. La DIA de New York a prêté  cette série de 102 toiles au musée d’art moderne de la Ville de Paris, qui a su les mettre en valeur ici.

L’exposition Andy Warhol Unlimited (du 2 octobre 2015 au 7 févier 2016) met en relation la série « Shadows » avec d’autres oeuvres -entre 1960 et 1980 -, provenant notamment d’autres séries, comme les « Fleurs », « Mao » ou les « Chaises électriques ». (Commissariat: Sébastien Gokalp).

Ici les vues de Shadows au MOCA à Chicago :

warhol_chicago_web1warhol_shadows_2_2

Henry Darger, l’art brut et la guerre au Musée d’art moderne de la Ville de Paris

bat_darger_invit_print3

Voici une introduction possible à l’exposition actuellement visible au musée d’art moderne de la Ville de Paris : la visite guidée proposée par le compositeur Philippe Cohen-Solal (Gotan Project) qui vient de terminer un projet musical en hommage à ce créateur de l’art brut, une victime psychologique de l’enfermement dans sa prime jeunesse, dont il a pu s’échapper.

darger lausanneL’œuvre gigantesque de Darger retrace une guerre colorée et parfois sanguinolente, entre enfants et adultes, particulièrement saisissante. Obsédé par les concepts de vulnérabilité, de protection, de contrôle, de pouvoir et de liberté, mais aussi d’esclavage, l’œuvre d’Henry Darger peut être tout à la fois sucrée et d’une violence extrême : elle a traduit magistralement sa vision (unique en son genre) d’une guerre épique.

Cette exposition propose, au delà des 45 dessins donnés au musée, par Kiyoko Lernerla veuve de son ancien logeur Nathan Lerner ,  une vison assez complète de l’ œuvre de Darger grâce notamment à des prêts émanant du MoMA de New-York, et de la Collection d’Art Brut de Lausanne.

Voir l’ouvrage (en anglais) de Klaus Biesenbach paru en 2014 :

 ouvrage darger

 

Mieux comprendre Lucio Fontana

Capture

Deux  commentaires récents des commissaires de l’exposition Fontana, actuellement en cours au musée d’art moderne de la Ville de Paris (http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/lucio-fontana) déjà évoquée ici (http://musearti.hypotheses.org/?p=2850 ) et ici ( http://musearti.hypotheses.org/?p=2180), et là aussi (http://musearti.hypotheses.org/1500).

CaptureCes deux interventions  sont accessibles à partir des liens suivants :

Lucio Fontana, artiste spatial par Sébastien Gokalp  l’un des commissaires de cette exposition : http://www.franceinter.fr/depeche-lucio-fontana-artiste-spatial

Lucio Fontana : rencontre à l’Institut culturel italien – Paris (22.04. 2014) : Capturetable ronde animée par Enrico Crispolti, Choghakate Kazarian et Sébastien Gokalp les deux commissaires de l’exposition : http://www.youtube.com/watch?v=A1KvmH7yirw#t=103