Archives du mot-clé l’institut d’Histoire de la Résistance (ISREC) de Bergame

Femmes résistantes

tetiere_phd (2)Femmes résistantes”, est un colloque organisé dans le cadre de la Journée nationale de la Résistance le 27 mai, au Sénat : http://www.senat.fr/evenement/colloque/femmes_resistantes.html

A signaler  l’intervention de Mme Claire ANDRIEU, professeure des universités à Sciences po : « la Résistance a-t-elle un genre ? »

Mme Catherine LACOUR-ASTOL, Docteure en histoire : « La Résistance féminine dans le Nord : exemplarité, singularité ».

Exposition :  « Charlotte Delbo, une mémoire à mille voix » Foyer Clemenceau

Charlotte Delbo © Eric SCHWAB

A l’occasion du colloque, une partie de l’exposition itinérante « Charlotte Delbo, une mémoire à mille voix » sera présentée dans le foyer Clemenceau, voisin de la salle où se déroulera le colloque.

Cette exposition a été conçue et réalisée à l’initiative de l’institut d’Histoire de la Résistance (ISREC) de Bergame sous la direction d’Elisabetta RUFFINI, http://www.isrecbg.it/web/?cat=127  en étroite collaboration avec le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD) de Lyon http://www.chrd.lyon.fr/chrd/, en partenariat avec le Département des Arts et du Spectacle de la BnF et avec l’association Les Amis de Charlotte Delbo www.charlottedelbo.org. Sur les deux cent trente femmes de ce convoi, dit des « 31 000 », Charlotte DELBO ancienne secrétaire de Louis Jouvet, fait partie des quarante-neuf survivantes qui sont revenues. Avec elle : Marie-Claude VAILLANT-COUTURIER, Germaine PICAN, qui siégea au Palais du Luxembourg de 1946 à 1948, et Marie-Elisa NORDMANN…

delbo_0Quelques mois après son retour des camps, Charlotte DELBO écrira, d’un trait Aucun de nous ne reviendra, le premier texte de la trilogie Auschwitz et après, édité aux Editions de Minuit :  Son œuvre littéraire, bouleversante, est profondément marquée par sa volonté de témoigner et de garder intacte sa vigilance sur les événements de son temps. De son retour des camps en 1945 jusqu’à sa mort, Charlotte DELBO ne cessera d’écrire. En 2005, à l’occasion du soixantième anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le nouveau pavillon français du Musée Mémorial a été inauguré dans le bloc 20 du camp.« Déportés de France à Auschwitz,  27 mars 1942 – 27 janvier 1945 » : c’est sous ce titre qu’une exposition retrace l’itinéraire particulier de cinq déportés. Charlotte DELBO a été choisie pour y représenter la Résistance.

Lire Charlotte Delbo. Una memoria, una conversazione con Elisabetta Ruffini par Ludovica Holz : http://www.doppiozero.com/materiali/interviste/charlotte-delbo-una-memoria