Archives par mot-clé : Kounellis

Expo 2015, “Food in Art”, Demetrio Paparoni, Celant et l’Arte povera

” Le critique d’art Demetrio Paparoni,  a adressé une lettre ouverte au maire de Milan, Giuseppe Pisapia, au commissaire de l’Exposition universelle, Giuseppe Sala, et au commissaire gouvernemental pour l’exposition, Raffaele Cantone, pour se plaindre du salaire accordé à Germano Celant. « C’est immoral, écrit celui qui considère qu’en Italie, il existe des retraites à 800 euros par mois ; que Pompéi s’écroule ; que le jeune art italien est inexistant à l’étranger, à cause des mandarins du système de l’art italien qui ne promeuvent qu’eux-mêmes ; que le directeur des Offices de Florence gagne 1 890 euros par mois et que les salles du même musée ne sont pas correctement déshumidifiées par absence de fonds. » traduction  par le Journal des Arts :(http://www.lejournaldesarts.fr).

01_dettaglio_art_food_1280x500Expo 2015 : http://www.expo2015.org/en/explore/thematic-areas/art-and-food

Demetrio Paparoni sul caso Celant : http://www.artribune.com/2014/05/expo-2015-demetrio-paparoni-sul-caso-celant/

La réponse du commissaire Celant : http://www.artwireless.it/aw/ultima-ora/1885-presentato-arts-foods-per-expo-2015,-e-celant-risponde-alla-polemiche.html

Sur le même site, lire  : Germano Celant e la sua guerriglia culturale, di Valentina Spata : http://www.artwireless.it/aw/l-occhio-del-critico/251-germano-celant-e-la-sua-guerriglia-culturale.html

Sur Germano Celant et l’arte povera : Arte povera, une question d’image, Germano Celant et la représentation critique la néo-avant-garde, de Giuliano Sergio, Traduction de James Gussen : ” L’arte povera est un cas critique exemplaire. Inventé en 1967 par Germano Celant, ce label a eu une fortune extraordinaire qui a attiré l’attention des spécialistes et a suscité les jugements les plus divers” : http://etudesphotographiques.revues.org/3224

et 1967 : ARTE POVERA, Germano Celant,  – Flash Art  n.5 – 1967 : NOTES FOR A GUERRILLA WAR, FIRST COMES THE HUMAN : http://www.flashartonline.com/interno.php?pagina=articolo_det&id_art=352&det=ok&title=ARTE-POVERA

Site officiel de Demetrio Paparoni : http://www.demetriopaparoni.com/

Biographie : http://www.arte.rai.it/articoli-programma/demetrio-paparoni/17704/default.aspx

Site d’un acteur majeur de l’Arte povera , décédé lui en 1968,  Pino Pascali : http://www.museopinopascali.it/

Minolta DSCLe musée des Arts décoratifs à Paris (François Mathey), l’exposera en 1969, aux côtés de Ceroli, Kounellis et  Marotta .

Mathey souhaite alors exposer une œuvre « la mer faite d’eau » acquise par la Galleria nazionale d’arte moderna (GNAM), à l’époque de Palma Bucarelli : http://www.gnam.beniculturali.it/index.php?it/446/dalle-collezioni-della-galleria-nazionale-darte-moderna&pag=5

Nave,1964, tecnica mista su masonite, cm. 146 x 62

http://acoulange.wordpress.com/2013/05/13/pino-pacali-sauver-ce-qui-peut-letre-dune-forme/

Sala 40 – Pascali : http://www.gnam.beniculturali.it/index.php?it/371/sala-40-pascali

IMG_0665pino pascaliœuvre illustrant l’article du 15 juin 2011, par Lunettes Rouges :

Pour finir en beauté (Venise 6) :http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2011/06/15/pour-finir-en-beaute-venise-6/