Archives du mot-clé heures italiennes

De mars à décembre 2017, une série d’expositions temporaires dédiées à l’art italien

« Heures italiennes » propose une exploration inédite des collections publiques de peinture italienne conservées dans les musées et dans les églises de la région de Picardie incluse dans la Région Hauts-de-France.

Inspirée par Henry James (1843-1916), l’opération emprunte son titre à un recueil où l’auteur décrit les monuments et les artistes de la péninsule.

HI-40X60-1.png

Au cours du premier semestre de l’année 2017, 4 expositions présentent le résultat de ce travail, à Amiens, Beauvais, Chantilly et Compiègne.
231 tableaux prêtés par 13 musées et 11 églises permettent de saisir l’ampleur et la qualité des collections picardes, par le biais d’un parcours chronologique, à travers les grands foyers de création artistique, du XIVe au XVIIIe siècle.

Voici les temps forts de ce programme d’ expositions qui est l’aboutissement d’un travail de recherche mené à l’INHA sur le RétifRépertoire des tableaux italiens en France (XIIIe-XIXe siècle) :

Peintures du XVIIIe siècle : à Compiègne, près de 70 œuvres du XVIIIe siècle italien provenant de musées et d’églises de Picardie

Le Naturalisme et le Baroque (XVIIe siècle) : la peinture italienne du XVIIe siècle est largement représentée à Beauvais.

La Renaissance (XVIe siècle) : au sein même des galeries de peinture du musée Condé, à Chantilly, les trésors inconnus du XVIe siècle conservés en Picardie dialoguent avec les fabuleuses collections du duc d’Aumale

Les Primitifs (XIVe-XVe siècles) : L’exposition d’Amiens, consacrée aux Primitifs italiens du XIVe aux premières années du XVIe siècle, retrace l’évolution de la peinture durant les derniers siècles du Moyen Âge dans différents foyers régionaux de la péninsule (Toscane, Ombrie, Lombardie, Piémont, Naples). Une vingtaine d’œuvres illustre, autour de thèmes picturaux essentiellement religieux, la variété des styles et des techniques employés à cette époque charnière à l’orée de la Renaissance.