Archives par mot-clé : CNAP

Gigantisme, une première triennale sur “Art et Industrie” à Dunkerque

Gigantisme est une nouvelle triennale en Europe. Dès le 4 mai 2019, et jusqu’au 5 janvier 2020, une exposition de sculptures, de mobilier design, de films, de maquettes, de peintures et autres formes d’utopies manifesteront la créativité remarquable qui résulte de collaborations entre artistes, ingénieurs et architectes, depuis la seconde moitié du XXe siècle. Le Cnap est partenaire de cette manifestation. (site du CNAP).
À Dunkerque, des œuvres issues de collections publiques et privées, mais aussi de commandes spécifiques, évoquent la rencontre entre l’art et l’industrieGigantisme se déploie sur plus de 4000 m2, dans trois lieux d’exposition différents à Dunkerque : la friche industrielle de la halle AP2, le Fonds régional d’art contemporain Grand Large – Hauts-de-France (FRAC) et le Lieu d’Art et Action Contemporaine – Musée de France (LAAC).

Les artistes, designers et architectes, exposés, sont particulièrement nombreux Figurent ci-après en gras le nom de ceux dont les œuvres montrées appartiennent au Cnap et dont voici quelques illustrations tirées de la collection en ligne du CNAP :

L’Atelier A, Carla ACCARDI, A.J.S. AÉROLANDE, Céline AHOND, Jean ARP, Eero AARNIO :

Eero AARNIO, Bubble, 1968 – 1997.
Editeur : Adelta International, Dinslaken (Allemagne), 1997. CNAP.

Steve ABRAHAM & Nicolas MESSAGER,  ADO

Ado, The key (La clé), 1968. CNAP.

Roy ADZAK, ARMAN :

ARMAN, Sculpture pour la gare Saint-Lazare à Paris, ensemble. CNAP.

Dorothée BECKER, Jean-Daniel BERCLAZ, France BERTIN, Pancino BIAGIO, Max BILL , André BLOC, Pierrette BLOCH, Marcel BROODTHAERS, Heidi et Carl BUCHER, Michel, BUFFET, Carlos BUNGA, Daniel BUREN, Victor BURGIN :

Victor BURGIN, The End, 1994. CNAP.

Hera BÜYÜKTASÇIYAN, Jean-Marc BUSTAMANTE, Robert BREER, Nathalie Brevet, Hughes ROCHETTE, Louis CANE, Marcelle CAHN, René-Jean CAILLETTE, Alexander CALDER, Antonio CALDERARA, Livio CASTIGLIONI, Philippe CAZAL, CHRISTO :

CHRISTO (Christo JAVACHEFF, dit),
Vue des Champs-Elysées,
1969. CNAP.

 André CAZENAVE, CÉSAR, Kwok-Hoi CHAN, Andreas CHRISTEN :

Andreas CHRISTEN, Komplementar-Struktur n°45, 1977.
Relief monochrome. Polyester.
Donation Albers-Honegger en 2001.

 Joe COLOMBO :

Objet/Design © Ignazia Favata, Studio Joe Colombo, photo :Visuel fourni par l’éditeur Joe COLOMBO. Bloc cuisine Minikitchen. CNAP.

Gilles CONAN, Agnès et Claude COURTECUISSE D’URBRINO / DECURSU / DE PAS, DECTOR & DUPUY, Pauline DELWAULLE, Gérard DESCHAMPS, Jean DEWASNE, Noël DOLLA :

Noël DOLLA. Sad Haleine, 2005.
Acrylique sur toile, 340 x 210 cm
Achat 2006. CNAP.

Michel DUCAROY, Gérard DUCHÊNE, Lili DUJOURIE, Jean DUPUY, Jean-Claude FARHI, Hans-Peter FELDMANN, Yolande FIÈVRE, FOIN©, Ruth FRANCKEN, Lars FREDIKSON, Yona FRIEDMAN, Wolfgang GÄFGEN, Horacio GARCIA ROSSI, Christian GERMANAZ, Mark GEFFRIAUD, Piero GILARDI, Dominique GILLIOT, LIam GILLICK, Patrick GINGEMBREGRUPPO STRUM, Brion GYSINRaymond HAINS, Simon HANTAÏ, Hans HARTUNG, Maya HAYUK, Bernard HEIDSIECK, Raymond HAINS, Auguste HERBIN, Isidore ISOU, Christian JACCARD, Alain JACQUET, Shirley JAFFE, Michel JOURNIAC, Donald JUDD, Jean-Paul JUNGMANN, Kosta KARAHALIOS, Dani KARAVAN, Ellsworth KELL, William KLEIN, Yves KLEIN, Piotr KOWALSKITetsumi KUDO, Roger LANDAULT, Walter LEBLANC, Bertrand LAVIER, Donovan LE COADOU, Sol LEWITT, Ludovic LINARD, Ana LUPAS, Robert MALAVAL, Enzo MARI, MATTA, Gordon MATTA-CLARK, Mathieu MATÉGOT, Pierre MERCIER, Ohad MEROMI, Joan MIRÓ, Anita MOLINERO, Vera MOLNAR, Jacques MONORY,François MORELLET, Flora MOSCOVICI, Joseph MOTTE, Tania MOURAUD, Serge MOUILLE,  Hans-Walter MÜLLER, Matt MULLICAN, Aurélie NEMOURS, Dennis OPPENHEIM, Bernard PAGÈS, Marta PAN, Verner PANTON, Claudio PARMIGGIANI, Pierre PAULIN, Alexandre PÉRIGOT, Gaetano PESCE :

Gaetano PESCE. Dessin. Etude pour la ville de Strasbourg – Il ponte dell’Unione (…) “Olanda”. CNAP.

Giancarlo PIRETTI, Anne & Patrick POIRIER, Gabriel POMERAND, Daniel POMMEREULLE, Charlotte POSENENSKE, Julien PRÉVIEUX, Danielle QUARANTE, MAN RAY, Jean Pierre RAYNAUD, Martial RAYSSE, Delphine REIST RENÉ-JACQUES, Guy ROTTIER, Mika ROTTENBERG, Guy de ROUGEMONT, Roland SABATIER, Niki de SAINT PHALLE, Jean-Michel SANEJOUAND, Patrick SAYTOUR, Nicolas SCHÖFFER, Allan SEKULA, Ettore SOTTSASS, Daniel SPOERRI, Peter STÄMPFLI, Antoine STINCO, STUDIO 65, SUPERSTUDIO, TAKIS

TAKIS (Panayotis VASSILAKIS, dit),
Signal I, 1968. CNAP.

UNGLEE, Roger TALLON :

Roger TALLON, Module 400, 1965. CNAP.

Hervé TÉLÉMAQUE :

Hervé TÉLÉMAQUE, Le beau Danube, 1987. CNAP.

Jean TINGUELY, Niele TORONI, Tatiana TROUVÉ, Morgane TSCHIEMBER, Richard TUTTLE, Victor VASARELY, Bernar VENET, Claude VIALLAT, Maurice-Claude VIDILI, Jacques VILLEGLÉ, Jean WIDMER, Nancy WILSON-PAJIC, Gil Joseph WOLMAN,
John. M ARMLEDER, Bernard AUBERTIN, Marion BARUCH, Thomas BAYRLE :

Thomas BAYRLE,
Knopfmann (Herr W./braune Version)
Autre titre : N°Archive TB/E 132.
1973. Impression sérigraphique sur carte. CNAP.

Direction artistique :
Keren Detton — Directrice du Frac Grand Large —Hauts-de-France
Géraldine Gourbe — Philosophe et spécialiste de la scène artistique de Los Angeles. Depuis 2015 elle œuvre à une réécriture d’une histoire culturelle de la France des années 1947 à 1981.
Grégory Lang — Commissaire indépendant et producteur, fondateur de Solang Production.
Sophie Warlop — Directrice du LAAC et du musée des Beaux-Arts de Dunkerque.

INFORMATIONS PRATIQUES :
Frac Grand Large — Hauts-de-France
503 avenue des Bancs de Flandres
59140 Dunkerque
www.fracgrandlarge-hdf.fr

LAAC
Lieu d’Art et Action Contemporaine
302 av. des Bordées
59140 DUNKERQUE
www.musees-dunkerque.eu

La saison France-Roumanie 2019 avec André Cadere

La saison France-Roumanie 2019  au Centre Pompidou, est  l’occasion de revenir sur un moment essentiel dans l’histoire des dynamiques culturelles internationales du 20e siècle, pour lesquelles les acteurs des scènes artistiques de l’Europe Centrale et de l’Est jouèrent un rôle de premier plan. Cette saison comporte plusieurs expositions temporaires permettant de les découvrir (commissariat /coordination Frédéric Paul).

© Manuel Braun.
Vue de l’atelier Brancusi .
Brancusi 1922 : « En art il n’y a pas d’étranger ».

Ghérasim Luca Héros-limite, qui a pris fin le 7 janvier 2019 :

Le Centre Pompidou propose une installation du créateur, performeur Mihai Olos (1940-2015), présentée dans l’atelier Brancusi jusqu’au 25 février 2019.

Une exposition est consacrée au lettriste Isidore Isou, du 6 mars 2019 au 20 mai 2019 :

Le Centre Pompidou consacre une “exposition” à André Cadere (1934-1978) : une cinquantaine d’œuvres de l’artiste sont disséminées dans les collections permanentes, jusqu’en 2020. Le même dispositif avait été adopté en 2008 au musée d’art moderne de la Ville de Paris : Peinture sans fin (commissariat François Michaud) du 14 février au 11 mai 2008) .

Peinture sans fin
André CADERE
Production date : 1972
© Courtesy Succession André Cadere.

Le flâneur au bâton André Cadere, qui mourut à 44 ans en 1978, était un artiste à la fois discret et intrusif. Ses bâtons colorés obéissent à la fois à une logique mathématique implacable de combinaison et de permutation et au léger dérangement d’une erreur systématique et aléatoire dans leur formule d’assemblage.

Photographie de Bernard JOUBERT
Production date : 1978
© Bernard Joubert.

Cadere abandonnait ses bâtons ici et là, marquant son territoire, laissant des traces. Mais il laissait aussi volontiers des traces dans les musées ou les galeries, au moment des vernissages d’expositions d’autres artistes, tel un coucou pondant ses oeufs, tout en l’annonçant par cartons à l’avance. Remettant en question l’institution et le schéma de l’exposition, il affirmait son indépendance et sa différence.

Au point de parfois ‘tricher’ avec le système et d’en déjouer les rituels et les codes : ainsi, invité par Harald Szeemann à Kassel, Cadere y alla en train après avoir fait croire qu’il irait à pied depuis Paris en semant ses bâtons le long du chemin.( Blog Lunettes Rouges, mars 2008).

Comment ne pas voir dans les déplacements de “l’artiste au bâton multicolore” une parenté avec le fameux roman éponyme de James Joyce (1922) dans lequel les voyages d’Ulysse sont figurés et parodiés par les déplacements dans la ville de Léopold Bloom, l’antihéros créé par Joyce. (Habiter poétiquement le monde, François Michaud, Villeneuve d’Asq : LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne, 2010).

Relier la figure d’Ulysse, à celle d’André Cadere se justifie lors de l’exposition conçue pour Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture : les mêmes thèmes traversent la vie de l’artiste, l’histoire, la guerre et l’exil.

Dès son arrivée en France au printemps 1967 après qu’il eut réussi à quitter définitivement la Roumanie — André Cadere (Varsovie 1934 – Paris 1978) n’eut de cesse de développer son travail ou plutôt ses activités, à un rythme effréné. L’artiste s’invitait là où il lui semblait bon d’apparaître afin de pervertir les usages du petit monde de l’art.

CADERE / LA BARRE DE BOIS ROND ET SES AVATARS. Exposition. 15 février • 27 avril 2013.
Portrait d’André Cadere au Museum van Hedendaagse Kunst, Gand, 1977 courtesy Succession Cadere et Galerie Hervé Bize, Nancy. DR.

Tous les autres événements de la saison France- Roumanie.


Le cyclop ouvre un œil en avril

Une sculpture de 22,50 mètres et de 350 tonnes d’acier : cette œuvre collective créée à partir de 1969, à l’initiative de Jean Tinguely est à nouveau visible à partir d’avril.

À Milly-la-forêt au milieu des bois, une tête appelée Cyclop, abrite un nombre important d’œuvres, conçues par les amis de Jean Tinguely : une colonne de Niki de Saint Phalle, une accumulation de gants composés par Arman et un pénétrable sonore de Jesus-Rafael Soto, une œuvre de César, une cheminée du Centre Pompidou… L’œil du cyclop est toujours en mouvement.

Description de l’oeuvre au CNAP : http://www.cnap.fr/le-cyclop-de-jean-tinguely

À Milly : http://www.millylaforet-tourisme.com/Le-Cyclop

Le programme : http://www.lecyclop.com/Programmation-program

Actuellement en Suisse, au musée Tinguely  : une exposition Objets ludiques – L’Art des possibilités :

http://www.tinguely.ch/fr/ausstellungen_events/aktuell_und_vorschau.html

 

Le design dans l’art contemporain, le graphisme en 2014

« Le design dans l’art contemporain », est l’objet d’un colloque prochain à Bordeaux : http://calenda.org/265894

Longtemps ignoré, puis marginalisé et réservé aux étudiants des écoles d’arts décoratifs  essentiellement privées, le design est aujourd’hui plus que prisé, “amalgamé” par certaines tendances de l’art contemporain :

“En dénonçant la «beauté amère» d’une histoire de l’art qu’ils jugeaient compromise au service de pouvoirs injustes, les artistes modernes se sont lancés dans un processus aussi utopique qu’autodestructeur. Voulant faire de tous les hommes des artistes et de la vie l’art véritable, ils ont effondré le socle des Beaux-arts sur lequel reposait la légitimité de leur pratique. Métamorphosés à la fin des années soixante en «plasticiens» «propres à tout et à rien», ils ont laissé le designer industriel répondre à l’irrépressible, car consubstantiel, désir de beauté de l’être humain. Si tout est désormais «affaire de design», faut-il en conclure que le designer, qui a profité de l’occasion pour revêtir les habits multicolores de Business Pop Star tissés dans la Factory warholienne, est devenu l’artiste par excellence d’un «monde de l’art à l’état gazeux et à la beauté illimitée» (cf. Yves Michaud) ? Poursuivant la réflexion engagée dans AC-DC : art contemporain, design contemporain (éd. HEAD-Haute École d’art et de design de Genève, 2008) et Philosophie du design (Figures de l’art XXV, éd. Puppa, 2013), ce colloque propose de regarder l’art contemporain dans le miroir du design et le design dans celui de l’art.”

En espérant que ce colloque donnera lieu à une publication, soulignons qu’il a lieu à propos,  juste avant le lancement de 2014, année du Graphisme : http://next.liberation.fr/design/2013/11/10/en-2014-le-graphisme-entre-en-seine_946008

Car du design au graphisme il n’y a qu”un pas : ” Le graphiste est désormais un ergonome, un designer de données”, Caroline Bouige et Isabelle Moisy in  “Etapes, design et culture visuelle”:  http://etapes.com

Pour suivre  l’actualité de ces différents domaines voir le CNAP et la Cité de la mode et du Design à Paris : “ Le Centre national des arts plastiques (Cnap) célébrera le 20e anniversaire de la revue Graphisme en France qu’il édite. Il coordonnera un ensemble de manifestations, comme des salons graphiques organisés à Bagnolet, Roubaix, Bordeaux… Lesquels seront complétés par un colloque scientifique, un guide de la commande publique, des interventions pédagogiques dans les écoles, des films, etc. Le tout dans une volonté ministérielle de rendre visible «la scène française du graphisme contemporain». Va-t-elle sortir de sa niche cachée ?”

Fête du graphisme à Paris, du 8 janvier au 17 février. Aux Docks, Cité de la mode et du design, 34, quai d’Austerlitz, 75013. Du 30 janvier au 2 février :  www.citemodedesign.fr Et aussi à la BNF, au MK2 Bibliothèque et à la Gaîté lyrique.