Archives du mot-clé Amiens

De mars à décembre 2017, une série d’expositions temporaires dédiées à l’art italien

« Heures italiennes » propose une exploration inédite des collections publiques de peinture italienne conservées dans les musées et dans les églises de la région de Picardie incluse dans la Région Hauts-de-France.

Inspirée par Henry James (1843-1916), l’opération emprunte son titre à un recueil où l’auteur décrit les monuments et les artistes de la péninsule.

HI-40X60-1.png

Au cours du premier semestre de l’année 2017, 4 expositions présentent le résultat de ce travail, à Amiens, Beauvais, Chantilly et Compiègne.
231 tableaux prêtés par 13 musées et 11 églises permettent de saisir l’ampleur et la qualité des collections picardes, par le biais d’un parcours chronologique, à travers les grands foyers de création artistique, du XIVe au XVIIIe siècle.

Voici les temps forts de ce programme d’ expositions qui est l’aboutissement d’un travail de recherche mené à l’INHA sur le RétifRépertoire des tableaux italiens en France (XIIIe-XIXe siècle) :

Peintures du XVIIIe siècle : à Compiègne, près de 70 œuvres du XVIIIe siècle italien provenant de musées et d’églises de Picardie

Le Naturalisme et le Baroque (XVIIe siècle) : la peinture italienne du XVIIe siècle est largement représentée à Beauvais.

La Renaissance (XVIe siècle) : au sein même des galeries de peinture du musée Condé, à Chantilly, les trésors inconnus du XVIe siècle conservés en Picardie dialoguent avec les fabuleuses collections du duc d’Aumale

Les Primitifs (XIVe-XVe siècles) : L’exposition d’Amiens, consacrée aux Primitifs italiens du XIVe aux premières années du XVIe siècle, retrace l’évolution de la peinture durant les derniers siècles du Moyen Âge dans différents foyers régionaux de la péninsule (Toscane, Ombrie, Lombardie, Piémont, Naples). Une vingtaine d’œuvres illustre, autour de thèmes picturaux essentiellement religieux, la variété des styles et des techniques employés à cette époque charnière à l’orée de la Renaissance.

Video d’art : SIGNA MENTIS | Installation de Christian JACCARD | Amiens

e021a5a5bf Christian JACCARD est l’un des nombreux artistes exposés par François Mathey en 1972 pour l’exposition bilan du Grand Palais. Il poursuit ses créations et donne à voir jusqu’au 22 juin une installation au musée de Picardie à Amiens, intitulée SIGNA MENTIS, qu’il commente avec Sabine Casenave; directeur des musée d’Amiens Métropole  :

https://www.youtube.com/watch?v=6xScf46Z_k4&feature=youtu.be

Le feu, source de vie et de lumière, et l’entrelacs, principes de création et de relation des règnes du vivant, sont les deux « outils » constitutifs de la pratique artistique de Christian Jaccard dont l’enjeu est la représentation du temps. Ligaturant des objets et nouant des éléments de manière compulsive dès la fin des années 50, il expérimente différentes techniques et processus combinatoires pour mettre en oeuvre la trace ou l’empreinte comme marqueurs temporels et indices de pensées (SIGNA MENTIS). Depuis 1972 il explore dans une multitude de boîtes confectionnées et accumulées depuis plus de quatre décennies la relation de l’auteur à l’oeuvre et au « faire » symbolisant le flux du temps écoulé en complément et en interactivité avec ses autres travaux produits par les Combustions et le Concept Supranodal : http://www.amiens.fr/agenda/2462/exposition-signa-mentis.html

Principales expositions personnelles récentes :

2013 – Feux sacrés, musée château, Annecy,
2012 – Agrégations, Abbaye Saint André Centre d’art contemporain, Meymac, 2011-2012 – Énergies dissipées, exposition itinérante : Domaine de Kerguéhennec Centre d’art ; Villa Tamaris Centre d’art ; EACAM, Colmar ; Galerie de l’Arsenal Musée de Soissons,
2010 – Migrations saisonnières, GAC, Église Sainte Marie, Annonay,
2008 – G.-H. Breitner/Chr. Jaccard, Correspondances, Musée d’Orsay,
– Lithocombustions & papiers choisis, Artothèque Galerie Pierre Tal Coat, Hennebont.
– Combustions 1980, Galerie de l’Ancien collège, Châtellerault,
2003-2004 – As a White dream, chapelle de la Vieille-Charité, Marseille,
2002- Confrontation, La Piscine, musée d’Art et d’Industrie, Roubaix,
– En noir et blanc, 1993-2000, musée des Beaux-Arts, La Chaux-de-Fonds,
1998-1999 – Empreintes, dessins et objets, 1972-1995, exposition itinérante : National Museum of Art, Osaka ; The Museum of Art, Ehime ; Art Gallery Artium, Fukuoka.

De nouvelles sources d’archives

De nouvelles sources d’archives, susceptibles d’intéresser les chercheurs, ont été mises en ligne en ce début d’année :

 » Le marketing a une histoire. Désormais, un centre d’archives nationales lui est entièrement consacré : pour encourager l’émergence d’une école historique française en marketing et pour faire connaître à un large public la singularité du marketing en France, le Centre d’Archives Nationales du Marketing vient d’être créé. Le CANAM se donne pour ambition de rassembler des archives de particuliers mais aussi d’entreprises (annonceurs, agences de communication, instituts d’études…) et d’organisations professionnelles. La mission du CANAM consiste à rassembler, conserver et valoriser ces archives : […] Le CANAM regroupe actuellement plus de 3 000 ouvrages, 400 revues professionnelles, 1 000 documents, 800 rapports d’étude et 2 000 productions publicitaires (annonces, buvards, prospectus…) » :

Exemple d’une recherche avec les mots « Art » et « Thèse » : 26 résultats dont une thèse en cours intitulée :  Accès et possession : deux modalités d’expérience de consommation. Le cas des visiteurs d’expositions et des collectionneurs d’œuvres d’art contemporain

de Yu Chen, Thèse ( à HEC) en cours, mis en ligne le 01/01/2000
Dans le domaine plus classique de la recherche scientifique : le descriptif des Archives de la fondation Maison des sciences de l’homme est en ligne : http://archives.fmsh.fr/
Il comprend :
  • les archives institutionnelles de la FMSH et les fonds d’archives qui lui ont été confiés,
  • A noter les archives de Monique Morazé, animatrice de l’Association France-Union Indienne (AFUI), qui a partagé avec son époux, l’historien Charles Morazé, sa passion de l’Inde.Voir la vidéo du colloque consacré à Charles Morazé. Un historien engagé : Jeudi 20 mars 2008 : http://www.archivesaudiovisuelles.fr/1383/liste_conf.asp?id=1383

Enfin signalons la sortie des actes du colloque de 2011 portant sur  Les archives universitaires. De nouvelles sources pour l’histoire de l’enseignement supérieur et de la recherche, Éditions du Centre d’histoire du XIXe siècle, 2013, sous la direction de
Jean-Noël Luc, Stéphanie Méchine, Emmanuelle Picard

Vous y trouverez par exemple un article sur La mémoire de l’université de Picardie Jules-Verne : des archives du recteur fondateur aux archives administratives par Bruno Poucet : l’université située à Amiens a été fondée en 1968. Elle a été d’abord présidée par le recteur Mallet (1915-2002), écrivain, homme de lettres, professeur de littérature contemporaine, premier doyen de la faculté des lettres de Tananarive, nommé en juin 1964, recteur de l’académie d’Amiens, tout juste recréée.