Archives par mot-clé : accessibilité

Aides à la visite /SOUFFLEURS D’IMAGES

Depuis 2009, le service Souffleurs d’Images permet à une personne aveugle ou malvoyante d’accéder à l’événement culturel de son choix ( théâtre, exposition, cirque, danse… ). Elle est accompagnée d’un étudiant en art ou d’un artiste, bénévole, qui lui souffle les éléments qui lui sont invisibles. Le service est conçu comme un partenariat entre le CRTH, les lieux, les spectateurs et les souffleurs (écouter).


INFORMATION / RÉSERVATION/ INSCRIPTION
01 42 74 17 87 ou @ Souffleurs d’Images.
De nombreuses expositions temporaires proposent l’accessibilité Souffleurs d’Images à leurs publics. En voici quelques exemples sur Paris :
• A la BNF : Vladimir Jankélévitch, figures du philosophe :

Exposition sur le site François-Mitterrand | Galerie des donateurs : jusqu’au 3 mars 2019.


• Au Grand Palais : Eblouissante Venise ! Jusqu’au 21 janvier 2019 :


• Au Jeu de Paume : Dorothea Lange. Politiques du visible
jusqu’au 27 janvier 2019 :

Au musée Cernuschi Trésors de Kyoto, trois siècles de création Rinpa jusqu’au 27 JANVIER 2019


• Au Musée Cognacq-Jay, La Fabrique du luxe. Les marchands merciers parisiens au XVIIIe siècle.
jusqu’au 27 JANVIER 2019 :


• Au Musée de l’Orangerie, jusqu’au 14 janvier 2019 : Les contes cruels de Paula Rego


• Au Musée d’Orsay Renoir père et fils. Peinture et cinéma jusqu’au 27 janvier 2019 :

• Au Musée du Louvre : Un rêve d’Italie, la collection Campana au Louvre jusqu’au 18 février 2019 :

Visite privée Le scribe accroupi.


• Au Musée du Luxembourg : Mucha jusqu’au 27 JANVIER 2019 :

• Au Musée Yves Saint Laurent Paris : L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent
jusqu’au 27.01.2019

Au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme la Visite des cinq sens le 21 février 2019 de 11 h à 12 H 30 :
Que trouve – t – on dans un musée comme le mahJ qui mêle art et histoire ? Des oeuvres et des objets, des récits, des poèmes, des musiques et des contes drôles ou nostalgiques, des odeurs et des couleurs.


Au Petit Palais : Jean Jacques Lequeu (1757-1826) Bâtisseur de fantasmes  jusqu’au 31 mars 2019 :

Vue de l’exposition.

Écouter la conférence, « Trésors de Richelieu » le 20 novembre 2018 – sur le fonds Jean-Jacques Lequeu.

Fernand Khnopff (1858-1921)
Le maître de l’énigme.
Jusqu’au 17 mars 2019 :
Sur cette exposition et sur l’exposition Khnopff, olfactive et sonorisée, qu’organisa en 1979 le musée des Arts décoratifs, lire le compte rendu du blog Paseos Art nouveau.

Vue de l’exposition.


Vue de l’ exposition.

Souffleurs d’Images peut également organiser des visites au 104, au Maif Social Club,à la Maison Balzac, au Musée Carnavalet, au Musée Bourdelle, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris , au Musée de la Vie Romantique, à la Maison de Victor Hugo, à la Maison d’Europe et d’Orient, à la Monnaie de Paris, au Musée Zadkine, au Palais Galliera, au parc de la Villette, au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet.

Quoi de neuf dans les musées ? Gratuité, démocratisation, accessibilité

Au Louvre, la fin de la gratuité un dimanche par mois en haute saison. Cependant, cette mesure restera en vigueur entre octobre et mars :  » Les agences de voyage ont trop tiré sur la corde. Le Louvre met fin à la gratuité d’accès à ses collections le premier dimanche de chaque mois entre avril et septembre, a annoncé le musée lundi 3 février. Alors que le nombre de visiteurs venant pour la première fois était en forte baisse lors de ces « dimanches gratuits », la fréquentation des visiteurs étrangers avait augmenté considérablement, les agences touristiques ayant « profité de cet ‘effet d’aubaine’ pour organiser un grand nombre de visites à ces dates », explique le musée. Conséquence, une « hyper-fréquentation », « un impact négatif sur la satisfaction des visiteurs » et sur « les conditions de travail des agents du musée ».  A l’origine, cette gratuité mensuelle, instaurée en 1996, répondait à la « démocratisation en faveur des visiteurs nationaux » et à « la nécessité de favoriser l’accès au musée des publics les plus éloignés des pratiques culturelles ». Objectifs qui ne sont désormais plus atteints, estime l’établissement. Du coup, à compter du 1er avril et durant la saison haute, le prix du billet d’entrée pour les collections permanentes du Louvre (hors exonération) reviendra à 12 euros. Cette mesure, décidée par le musée en novembre 2013, a été avalisée par le ministère de la Culture » : http://mobile.francetvinfo.fr/culture/expos/fin-de-la-gratuite-du-louvre-lle-premier-dimanche-du-mois-en-haute-saison_521325.html

 En fait bien avant 1996, il y a eu des périodes de gratuité au musée du Louvre avec les mêmes conséquences  et le même effet d’aubaine s’agissant des agences touristiques.Pour les enseignants et les 18-25 ans la gratuité perdure, voici la liste des musées qui sont concernés : http://www.louvrepourtous.fr/Liste-des-musees-et-monuments,196.html

Signalons quelques initiatives locales, récentes :

Pour les 6-12 ans, des tablettes numériques pour visiter le palais des Beaux-Arts de Lille : « Sept œuvres d’art sont détaillées en vidéos et en photos, commentaires, petits jeux, dans le parcours qui dure 15 minutes. C’est un bon moyen de permettre aux familles de faire découvrir de manière plus ludique et « moderne » les collections. Le palais des Beaux-Arts de Lille est le premier musée du Nord Pas-de-Calais à offrir à ses visiteurs ces tablettes » : http://m.nord-pas-de-calais.france3.fr/2014/01/03/lille-des-tablettes-numeriques-pour-visiter-le-palais-des-beaux-arts-387849.html

Le site du musée : http://www.pba-lille.fr/spip.php?article3192

A Sérignan, visite du musée d’art contemporain en langue des signes française :

 Une « guide conférencière nationale des musées de France en LSF, accompagnera les visiteurs pour leur permettre de découvrir le musée : l’exposition Entre-deux et la collection. La visite commencera par la découverte de l’exposition « Entre-deux » qui propose d’explorer la question de l’espace à travers la découverte d’oeuvres d’artistes de générations différentes qui témoignent d’un intérêt commun. Après l’intervention de Felice Varini, c’est l’artiste Peter Downsbrough, qui réalise une œuvre directement liée à l’architecture du musée. Dès l’entrée, il investit le lieu par ses compositions de lignes et d’éléments linguistiques qui donnent une nouvelle écriture et lecture des espaces d’exposition. Tel un fil conducteur, l’œuvre guide le regard et fait le lien entre les différentes œuvres » : http://www.midilibre.fr/2013/09/26/serignan-visite-du-musee-en-langue-des-signes-francaise,762269.php
Le musée :
http://mrac.languedocroussillon.fr/3114-presentation-musee-art-contemporain-montpellier-serignan.htm
http://mrac.languedocroussillon.fr/