Tableaux et encres de Pierre Alechinsky : Bougival, Rome, Pékin

alechinskyAu centre d’Art Graphique de la Métairie Bruyère à Parly, du 6 avril au 29 septembre 2013 : exposition “A fleur de réel ” de Pierre Alechinsky et anniversaire des quarante ans de la maison d’édition RLD.

“Je suis un peintre de l’imprimerie” et “Cobra est mon école” deux phrases de Pierre Alechinsky reprises dans le dossier de presse établi par la BnF lors l’exposition qu’elle lui consacre en 2006. Ces affirmations sont parfaitement illustrées dans la petite exposition de Parly à la métairie Bruyère.

L’artiste a réalisé douze ouvrages aux éditions Robert et Lydie Dutrou (RLD). Ce sont ces graveurs et leur famille (depuis le décès de Robert Dutrou en 1989) qui, depuis quarante ans animent le centre d’arts graphiques de la métairie Bruyère, perdu au milieu des bois dans un cadre fleuri. Deux salles d’exposition seulement : une pièce en noir où l’on trouve les peintures ou les grands formats à l’encre de chine et, dans un bâtiment annexe à l’étage, sont regroupés  les dessins réalisés pour les livres d’artistes : “Poèmes à voir” de Jean Tardieu réalisé en 1984. Depuis cette époque Pierre Alechinsky travaille régulièrement avec Robert et Lydie Dutrou, à Bougival ou à Parly, voire en Provence.

Les douze tableaux qui figurent dans la première salle et qui appartiennent à la collection privée de l’artiste, sont des grands formats ou bien des panneaux étroits qui reprennent des signes et tampons urbanistiques entremêlés évoquant Pékin ou Rome : un “SPQR” romain  n’est pas très loin d’une “leçon de chinois” où apparaît tracée à l’encre une figure humaine cadrée de près et de profil, façon BD. Les cartels des tableaux indiquent simplement Bougival, Rome, Pékin..

A la modeste librairie attenante, il n’y a pas de catalogue pour marquer cette exposition mais on peut trouver les catalogues de l’artiste exposé à la galerie Lelong.  Figurent également des recueils de lithographies réalisés à la métairie Bruyère, comme ce cahier d’art des artistes Cobra réalisé en hommage à leur ami et critique Jean-Clarence Lambert (autre voisin de Puisaye).

 

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search