Archives par mot-clé : Bruegel

Un avenir se dessine pour les oeuvres du Detroit Institut of Art

Ville en faillite, Detroit envisageait en 2013 de vendre les œuvres de son musée :  http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/01/08/20002-20140108ARTFIG00212-detroit-pret-a-vendre-les-tresors-de-son-musee.php

Il contient l’une des plus belles collections d’Amérique, notamment s’agissant de la collection européenne de peintures qui comprend de vastes fonds de peintures italiennes, particulièrement riches en œuvres des années 1400 à 1700. Les écoles flamandes et hollandaises sont bien représentées : Bruegel , Rembrandt, Rubens. L’école française inclut des œuvres majeures de 1600 à 1800, puis des œuvres de Degas, Van Gogh, Seurat et Cézanne.

Le site du musée : http://www.dia.org/

Les pressions ont été fortes: Spinning off DIA from city could save both art and Detroit pensions : http://www.freep.com/article/20131204/BUSINESS06/312040157/Orr-DIA-bankuprtcy-Detroit-Rosen

Mais le musée est particulièrement “ancien” et riche en oeuvres diverses : “Fondé en 1885, il s’agit du premier établissement américain à avoir acquis une oeuvre de Vincent Van Gogh – l’un de ses autoportraits. Il possède aussi des Degas, des Caravage, des Matisse et des fresques monumentales de Diego Rivera : http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=0202794069083

Certains tableaux sont inestimables : La Danse de la Mariée en plein air de Bruegel l’Ancien, circa1566

the-wedding-dance-in-the-open-air_jpg!Blog

 

 

 

 

 

Le portrait du Facteur Roulin datant de 1888 de Vincent van Gogh :

472px-Portrait_of_the_Postman_Joseph_Roulin_(1888)_van_Gogh_DIALe musée refuse de vendre sa collection : “Il est prêt à engager un bras de fer avec l’administrateur de la ville. Sa vice-présidente
 est catégorique. C’est une question de principe : “les collections appartiennent au public
 (…) Si des œuvres d’art sont vendues, ce sera uniquement au profit du  musée”. Comme nous sommes aux États-Unis, l’affaire a déjà pris un tour  judiciaire. Pour protéger ses trésors, le musée vient d’embaucher un avocat, un   spécialiste des faillites” : http://www.franceinfo.fr/emission/noeud-emission-temporaire-pour-le-nid-source-489799/2012-2013/au-bord-de-la-faillite-detroit-pourrait-vendre-les

Quatre fonds d’investissement ou maisons de ventes ont fait des propositions d’achat : Christie’s chiffre à près de 900 millions de dollars les œuvres dont la ville peut se séparer.33 000 œuvres sur 66 000 étaient vendables.

Depuis la situation semble évoluer rapidement : le 14 mai dernier, de grandes fondations privées de l’industrie automobile ont fait part de leur intention de sauver les collections du musée : Detroit’s automotive industry may bail out the DIA : http://news.artnet.com/in-brief/detroits-automotive-industry-may-bail-out-the-dia-20000

DIA-greathallLe grand hall d ‘entrée du Detroit Institute of Arts. Photo: bobosh_t, via Flickr.

Le 15 mai, la  justice a refusé que les œuvres sortent des murs pour une nouvelle estimation : Judge rules Detroit bankruptcy creditors can’t remove art from DIA walls : http://www.freep.com/article/20140515/ENT05/305150151/DIA-bankruptcy-detroit-rhodes-ruling