L’art au travail : Hubert Damisch. Vendredi 8 et samedi 9 novembre 2013

Alors que se multiplient les théories des images et que l’idée d’une « pensée des images » s’est progressivement imposée, le colloque se propose de revisiter le travail d’Hubert Damisch, qui a eu un rôle critique décisif dans la redéfinition épistémologique de l’histoire de l’art depuis les années soixante-dix en élaborant notamment une réflexion originale sur le paradigme structuraliste. Ses contributions ont permis d’articuler le rapport entre histoire et théorie de l’art autrement que par la division du travail qui sépare traditionnellement le domaine philosophique de l’esthétique du champ de la recherche historique. Selon la perspective inaugurée dans Théorie du nuage (1972), certaines oeuvres d’art singulièrement complexes sont en mesure d’articuler une pensée et d’élaborer des modèles d’intelligibilité par leurs propres moyens lorsqu’on les situe au coeur d’un système de transformations.
Où en est aujourd’hui l’ambition de construire une histoire de l’art centrée sur l’intelligence des oeuvres ?
http://www.inha.fr/spip.php?article4551

Le colloque se propose de réfléchir sur l’actualité de la pensée d’Hubert Damisch, de façon à en comprendre les articulations avec l’iconologie, la philosophie, l’anthropologie, la sémiotique, et la psychanalyse.



Citer ce billet
Brigitte Gilardet (2013, 16 octobre). L’art au travail : Hubert Damisch. Vendredi 8 et samedi 9 novembre 2013. Histoire musées expositions. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ros3