Archives du mot-clé musée d’art moderne de la Ville de Paris

A Galliera la mode, au Festival d’Automne : Sur-exposition

Merci à Toute la culture d’attirer l’attention sur un commissaire d’exposition à part, Olivier Saillard : L’année dernière au Centre National de la Danse il avait créé un défilé de l’invisible avec Models never talk :  les robes sont des pièces de musée et un défilé est un spectacle.

Cet historien de la mode ultra looké, directeur du musée Galliera a la chance d’avoir comme muse Tilda Swinton. Après avoir créé pour elle Eternity Dress en 2013 puis The Impossible Wardrobe en 2015 il l’associe cette année au Festival d’Automne  à Charlotte Rampling pour une performance triste, belle et sombre : Sur-exposition : « Au fur et à mesure de la performance, un musée se crée aux allures d’une rétrospective  Soulages. Posés au sol ces tableaux monochromes ressemblent désormais à des pierres tombales. Saillard signe ici un hommage sensible à la chambre noire et aux photographes du XXe siècle. L’historien qu’il est ne peut s’empêcher de porter le passé sur scène dans un geste subtil, aussi précis qu’un coup de ciseau ».

A voir au musée  d’art moderne de la Ville de Paris : « A partir des collections de la Maison Européenne de la Photographie, Charlotte Rampling et Tilda Swinton deviennent cimaises. Les portraits et les paysages de Irving Penn, Richard Avedon ou de Brassaï – pour ne citer qu’eux – s’accrochent à leurs bras. Ils s’évanouissent aussi. Comme les images en abîme, trop usées, d’un musée fatigué ou d’une galerie vulnérable, les sujets et les formes ont déserté les cadres ».

A signaler en ce moment, en face, au musée Galliera, l’exposition  Anatomie d’une collection présentée du 14 mai au 23 octobre 2016.

Belle synergie pour Paris Musées qui propose en outre  un petit journal enrichi, téléchargeable sur tablette. À partir de quinze œuvres phare de l’exposition, cette application permet de découvrir des thématiques développées avec de nombreuses illustrations et documents d’archives permettant d’explorer les collections du Palais Galliera et d’approfondir la visite de l’exposition.

« L’exposition est un médium contextuel »

exposition medium contextuel gonzalez (foerster

Une citation de Dominique Gonzalez-Foerster, in Lynne Cooke (ed), Chronotopes & dioramas.  Voir Exposition DIA , septembre 2009 – Juin 2010.

dioramas

 Une Exposition de Dominique Gonzalez-Foerster, est actuellement présentée Galerie sud – au Centre Pompidou, 23 septembre 2015 – 1er février 2016.

 warhol_shadows_2paris

Actuellement en « tournée » : Andy Warhol, Shadows, depuis septembre 2014. La DIA de New York a prêté  cette série de 102 toiles au musée d’art moderne de la Ville de Paris, qui a su les mettre en valeur ici.

L’exposition Andy Warhol Unlimited (du 2 octobre 2015 au 7 févier 2016) met en relation la série « Shadows » avec d’autres oeuvres -entre 1960 et 1980 -, provenant notamment d’autres séries, comme les « Fleurs », « Mao » ou les « Chaises électriques ». (Commissariat: Sébastien Gokalp).

Ici les vues de Shadows au MOCA à Chicago :

warhol_chicago_web1warhol_shadows_2_2

Henry Darger, l’art brut et la guerre au Musée d’art moderne de la Ville de Paris

bat_darger_invit_print3

Voici une introduction possible à l’exposition actuellement visible au musée d’art moderne de la Ville de Paris : la visite guidée proposée par le compositeur Philippe Cohen-Solal (Gotan Project) qui vient de terminer un projet musical en hommage à ce créateur de l’art brut, une victime psychologique de l’enfermement dans sa prime jeunesse, dont il a pu s’échapper.

darger lausanneL’œuvre gigantesque de Darger retrace une guerre colorée et parfois sanguinolente, entre enfants et adultes, particulièrement saisissante. Obsédé par les concepts de vulnérabilité, de protection, de contrôle, de pouvoir et de liberté, mais aussi d’esclavage, l’œuvre d’Henry Darger peut être tout à la fois sucrée et d’une violence extrême : elle a traduit magistralement sa vision (unique en son genre) d’une guerre épique.

Cette exposition propose, au delà des 45 dessins donnés au musée, par Kiyoko Lernerla veuve de son ancien logeur Nathan Lerner ,  une vison assez complète de l’ œuvre de Darger grâce notamment à des prêts émanant du MoMA de New-York, et de la Collection d’Art Brut de Lausanne.

Voir l’ouvrage (en anglais) de Klaus Biesenbach paru en 2014 :

 ouvrage darger

 

Mieux comprendre Lucio Fontana

Capture

Deux  commentaires récents des commissaires de l’exposition Fontana, actuellement en cours au musée d’art moderne de la Ville de Paris (http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/lucio-fontana) déjà évoquée ici (http://musearti.hypotheses.org/?p=2850 ) et ici ( http://musearti.hypotheses.org/?p=2180), et là aussi (http://musearti.hypotheses.org/1500).

CaptureCes deux interventions  sont accessibles à partir des liens suivants :

Lucio Fontana, artiste spatial par Sébastien Gokalp  l’un des commissaires de cette exposition : http://www.franceinter.fr/depeche-lucio-fontana-artiste-spatial

Lucio Fontana : rencontre à l’Institut culturel italien – Paris (22.04. 2014) : Capturetable ronde animée par Enrico Crispolti, Choghakate Kazarian et Sébastien Gokalp les deux commissaires de l’exposition : http://www.youtube.com/watch?v=A1KvmH7yirw#t=103

 

Lucio Fontana, une conférence le mardi 22 avril 2014, à l’Institut culturel italien.

Lucio Fontana : le révolutionnaire de l’art du XXe siècle

-

Lucio Fontana : le révolutionnaire de l'art du XXe siècle
À la veille de la rétrospective de Lucio Fontana (1899-1968), présentée du 25 avril au 24 août au Musée d’art moderne de la ville de Paris (voir http://musearti.hypotheses.org/?p=2180)  avec la collaboration de la Fondazione Lucio Fontana, nous vous offrons un parcours chronologique complet de la production du grand révolutionnaire du XXe siècle qui a marqué plusieurs générations d’artistes. Nous réunissons autour d’une table ronde dirigée par l’historien et critique d’art Enrico Crispolti les commissaires de l’exposition Choghakate Kazarian et Sébastien Gokalp. À l’issue du débat, nous assisterons à la projection de vidéos inédites en France, tirées des archives historiques de la Rai.

Choghakate Kazarian: Diplômée de l’École du Louvre, de la Sorbonne (philosophie) et de l’Institut National du Patrimoine, Choghakate Kazarian est actuellement conservateur au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Son mémoire de fin d’étude portant sur l’œuvre de Marcel Duchamp 50cc air de Paris a été publié dans la revue Retour d’y voir (Musée d’art moderne et contemporain de Genève).
Sébastien Gokalp est artiste, agrégé d’histoire est devenu depuis peu conservateur de patrimoine au Musée d’art moderne de la ville de Paris :
http://you.leparisien.fr/spectacles-people/2010/11/08/sebastien-gokalp-commissaire-de-l-exposition-consacree-a-larry-clark-4710.html

-

mardi 22 avril 2014, 18h, à l’Institut culturel italien.Réservez vos places en cliquant ici.

Lucio Fontana sur le site de la Rai : http://www.italica.rai.it/eng/principal/topics/bio/fontana.htm