Archives du mot-clé Lucio Fontana

Art sacré : la salle Matisse aux musées du Vatican

06_evento_matisseen 2011, les musées du Vatican ( http://www.museivaticani.va/2_IT/pages/MV_Home.html) ont inauguré une Salle Matisse, un autre hommage aux dernières années de création de l’artiste actuellement célébrées aux USA ( après la Tate Modern de Londres: http://musearti.hypotheses.org/?p=2897=)

la décoration de la Chapelle du Rosaire de Vence a été réalisée entre 1948 et 1952  :

http://mv.vatican.va/2_IT/pages/z-Info/MV_Info_Evento06.html

« I Musei Vaticani si è inaugurata la Sala Matisse, interamente dedicata ai bozzetti preparatori della Chapelle du Rosaire di Vence, in Provenza » :http://www.arte.rai.it/articoli/sala-matisse/2113/default.aspx

François Mathey a exposé Matisse  (http://musearti.hypotheses.org/?p=4420 )et a participé activement à la création de la section contemporaine des musées du Vatican bien avant son inauguration par Paul VI en 1973.

L’abbé Morel avait été chargé par Pie XII, après la guerre, de travailler à l’extension, au XXe siècle, des collections de la pinacothèque vaticane.  Le pape Paul VI amplifie le mouvement car pour lui  » Le thème est le suivant : il faut restaurer l’amitié entre l’Eglise et les artistes », in  Paul VI aux artistes, Chapelle Sixtine, 7 mai 1964.

En 1970, le père Régamey nommé à Rome se préoccupe de faire reconnaître le travail de la commission diocésaine d’art sacré de Besançon. Il saisit Lucien Ledeur des projets du secrétaire du Pape, Mgr Macchi qui souhaite créer au Vatican des salles sur l’art religieux moderne. Dans ces salles vont figurer des œuvres de Rouault, du Père Couturier et des maquettes des vitraux de Manessier pour l’église des Bréseux.

Depuis 2000, la Collezione d’Arte Contemporanea dei Musei Vaticani, soit 800 œuvres de 250 artistes internationaux, est dirigée par Micol Forti : http://www.micolforti.it/

Forti M (2008). Paolo VI e le Collezioni Vaticane, in « Arte Cristiana », vol. XCVI, n. 847, luglio-agosto 2008, pp. 247-252.

Pour en savoir plus sur  François Mathey  et l’art sacré  :

http://www.lespressesdureel.com/sommaire.php?id=2947&menu=

http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=2947&menu=

 

Le Pape Paul VI est également à l’origine d’une collection d ‘art contemporain moins connue et située à Brescia, celle de l’Associazione Arte e Spiritualità : Constituée de divers legs (gérés essentiellement par Monseigneur Pasquale Macchi, ancien secrétaire particulier de Paul VI), la collection de l’Associazione Arte e Spiritualità s’enrichit régulièrement de donations et de nouvelles acquisitions. Elle fut ouverte au public en 1988, et se trouvait jusqu’en juillet 2009 dans un édifice de la ville de Brescia. Elle est située à proximité de cette ville :
de carliLe patrimoine considérable que rassemble la Collection Paul VI – art contemporain compte près de 7000 œuvres. Des artistes majeurs du XXe siècle italien et international y sont représentés : Henri Matisse, Marc Chagall, Pablo Picasso, Salvador Dalí, René Magritte, Erich Heckel, Oskar Kokoschka, Gino Severini, Mario Sironi, Giorgio Morandi, Felice Casorati, Georges Rouault, Jean Guitton, Emilio Vedova, Hans Hartung, David Hockney, Lucio Fontana, Giò et Arnaldo Pomodoro et beaucoup d’autres.

http://www.collezionepaolovi.it/storia-collezione-paolo-vi.asp?lingua=4

 

Philippe Hiquily, un sculpteur « baroque » presque oublié

Né en 1925, à Montmartre, décédé en 2013, Philippe Hiquily n’a pas cessé de créer durant les  années 1950 à 1960, il appartient alors à la même génération de sculpteurs en vogue, comme César et Arman, mais sa carrière s’infléchit vers 1965. Il n’a jamais souhaité intégrer un quelconque mouvement d’artistes comme les Nouveaux Réalistes : http://www.hiquily.com/fr/biographie?PHPSESSID=pa02isoe9o88c93b7bpuiuj0n5

Ses sculptures girouettes monumentales  http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/sculpture/le-sculpteur-philippe-hiquily-est-mort-134071

image4girouettesphshanghaip_0

font l’objet d’une exposition- vente, en cours au Donjon de Vez jusqu’au 14 septembre 2014 :

affiche_vezPhilippe Hiquily, Girouettes (Marbella-Shanghaï),1963/2010, acier, 3,5m. © Bruno Simon courtesy Artcurial.

Ses œuvres proches au début de celles de Germaine Richier, sont d’inspiration fantastique, onirique, et qualifiées en 1962 de baroques :  http://www.hiquily.com/fr/oeuvres

Pour une liste de ses expositions personnelles, voir : http://www.hiquily.com/en/expositions?PHPSESSID=pa02isoe9o88c93b7bpuiuj0n5

Le musée des Arts décoratifs à Paris met en valeur actuellement l’une de ses créations datant de 1960, un guéridon au cristal de roche : Linda Pinto propose un « piano-bar  à vin » avec un guéridon Onirique en laiton doré et cristal de roche créé à la fin des années 60 par Philippe Hiquily. Les claviers, que l’on retrouve d’un côté et de l’autre du guéridon, et son centre faisant office de « bar » projettent le visiteur dans une ambiance « jazzy » : http://galeriecaroledecombe.com/2014/08/19/ad-au-musee-des-arts-decoratifs/

997-81gueridon hiquily

 

 

 

 

 

 

 

Philippe Hiquily a créé au cours des années 1960 d’autres objets- sculptures comme ce plafonnier exposé en 1962 au musée des Arts décoratifs :

plafonnier2

Feuille de laiton martelée, 48 cm x 100 cm. Edition limitée à 8 exemplaires + 4 E.A., signés et numérotés, Edition suivant un modèle original de 1960 Ancienne Collection de la Galerie du Dragon : http://www.jmlelouch.com/268/

(l’exposition Antagonisme II l’Objet, mars 1962 ), a réuni de très nombreux artistes qui ont proposé près de 500 objets : sculpture, peinture, dessin, bijoux d’artistes, meubles, mobilier, lampe, luminaires, architecture, céramique, tapis, tapisserie, vitrail (commissariat François Mathey et Yolande Amic): http://www.librairiedesarchives.com/Antagonismes-2-L-Objet.html

Yolande Amic, 1962Yolande Amic, au milieu des « objets » de l’exposition, 1962 (INA)

Dans cette exposition, Philippe Hiquily figure auprès de : Henri-Georges Adam, Yaacov Agam, Kosta Alex, Constantin Andréou, Willy Anthoons, Jean Hans Arp, Helen Ashbee, François Baschet, Frédéric Benrath, Harry Bertoia, André Bloc, Hans Bischoffshausen, Bocian, Martine Boileau, André Borderie, Marc Boussac, René Brault dit Bro, James Brown, Nino Calos, Alexander Calder, Agustin Cardenas, Carlos, Léonora Carrington, César Baldaccini dit César, Gaston Chaissac, Jean-Claude Champagnat, Louis Chavignier, Jean-Marie Chourgnoz, Jean Cocteau, Christo Coetzee, Gio Colucci, Pietro Consagra, William N. Copley, Costas Coulentianos, Michel Courcelle, Harold Cousins, Vincent de Crozals, Gérard Cyne, Olivier Debré, Jacques Delahaye, Jean Dubuffet, Nadine Effront, Max Ernst, Claire Falkenstein, Jean Filhos, Lucio Fontana, Günter Fruhtrunk, André Gaillard, Frans de Geetere, Michel Genier, Piotr Kowalski, Philippe Muel, Alberto & Diego Giacometti, Marcel Gili, Émile Gilioli, Roseline Granet, Juan Gris, Julio Gonzales, Michel Guino, Brion Gysin, Shamal Haber, Étienne Hajdu, Davos Hanich, Pierre Héricher dit Herry, George Him & Jean Le Witt, Paul van Hoeydonck, Ping Ming Hsiung, Jean Ipousteguy, Robert Jacobsen, Marcel Jean, Paul Jenkins, Élisabeth Joulia, Iaroslav-Jean Kapera, Alain de la Bourdonnaye, Norbert Kricke, Berto Lardera, Guy Lartigue, Henri Laurens, Le Corbusier, Adrien Liegme, Frank J. Malina, Michel Mangematin & Roger Bruny, Marie-Laure, Étienne-Martin, Georges Mathieu, Janine Matthey, Roberto Echaurren Matta, Brigitte Meier-Denninghoff, Claude Mercier, Jean Messagier, James Metcalf, Meylan, Luiza Miller, Richard Mortensen, Alicia Moï, Isamu Noguchi, Alexandre Noll, Meret Oppenheim, Joan Pala, Martha Pan, Georges Patrix, Alicia Penalba, Charlotte Perriand, Philolaos, Pablo Picasso, Édouard Pignon, Edgar Pillet, Marie-Thérèse Pinto, Marc du Plantier, Henri Plisson, Gio Pomodoro, Arnaldo Pomodoro, Antoine Poncet, Man Ray, Germaine Richier, Larry Rivers, Suzanne Rodillon, Félix Roulin, Saint-Maur, Valentine Schlegel, Nicolas Schöffer, Signori, Adam Sjohölm, Yerassimos Sklavos, K.R.H. Sönderborg, Ettore Sottsass, François Stahly, Pierre Szekely, Antoni Starczewski, Vassilakis Takis, Yves Tanguy, Dorothea Tanning, Torun Bulow-Hube, Marino di Teana, Paolo Vallorz, Victor Vasarely, Raymond Veysset, André Vigneau, Claude Viseux, Jean Weinbaum, Ossip Zadkine…).

On retrouve dans les catalogues de vente des objets exposés en 1962 au musée des Arts décoratifs, une occasion de redécouvrir des créateurs comme Michel Mangematin (né en 1928) :  une grande table basse ovale, circa 1962, piètement tripode en bronze :

mangematin

Lucio Fontana, une conférence le mardi 22 avril 2014, à l’Institut culturel italien.

Lucio Fontana : le révolutionnaire de l’art du XXe siècle

-

Lucio Fontana : le révolutionnaire de l'art du XXe siècle
À la veille de la rétrospective de Lucio Fontana (1899-1968), présentée du 25 avril au 24 août au Musée d’art moderne de la ville de Paris (voir http://musearti.hypotheses.org/?p=2180)  avec la collaboration de la Fondazione Lucio Fontana, nous vous offrons un parcours chronologique complet de la production du grand révolutionnaire du XXe siècle qui a marqué plusieurs générations d’artistes. Nous réunissons autour d’une table ronde dirigée par l’historien et critique d’art Enrico Crispolti les commissaires de l’exposition Choghakate Kazarian et Sébastien Gokalp. À l’issue du débat, nous assisterons à la projection de vidéos inédites en France, tirées des archives historiques de la Rai.

Choghakate Kazarian: Diplômée de l’École du Louvre, de la Sorbonne (philosophie) et de l’Institut National du Patrimoine, Choghakate Kazarian est actuellement conservateur au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Son mémoire de fin d’étude portant sur l’œuvre de Marcel Duchamp 50cc air de Paris a été publié dans la revue Retour d’y voir (Musée d’art moderne et contemporain de Genève).
Sébastien Gokalp est artiste, agrégé d’histoire est devenu depuis peu conservateur de patrimoine au Musée d’art moderne de la ville de Paris :
http://you.leparisien.fr/spectacles-people/2010/11/08/sebastien-gokalp-commissaire-de-l-exposition-consacree-a-larry-clark-4710.html

-

mardi 22 avril 2014, 18h, à l’Institut culturel italien.Réservez vos places en cliquant ici.

Lucio Fontana sur le site de la Rai : http://www.italica.rai.it/eng/principal/topics/bio/fontana.htm

Que verra-t-on à l’exposition Lucio Fontana ?

Concetto spaziale, 1957, aniline et collage sur toile, inv. A23933, appartenant au Stedelijk Museum d’Amsterdam (Pays-Bas),

http://www.stedelijk.nl/en/artwork/4984-concetto-spaziale

un  tableau culte prêté pour l’exposition « Lucio Fontana (1899-1968), rétrospective », présentée au Musée d’art moderne de la ville de Paris du 24 avril 2014 au 24 août 2014 :

« Né en 1899 à Rosario en Argentine de père italien, sculpteur de formation, il passera la majeure partie de sa vie à Milan. Exploitant toutes les possibilités de la sculpture polychrome (terre cuite, céramique, mosaïque) et collaborant avec des architectes, il est un des premiers artistes abstraits italiens dans les années 1930. Il passe la Seconde Guerre Mondiale en Argentine. De retour à Milan en 1947, il devient la figure de proue du mouvement spatialiste qu’il définit dans divers manifestes. Ce mouvement part de l’espace et de la lumière pour concevoir des œuvres en relation avec le monde environnant et la conquête spatiale. Il s’incarne dans ses sculptures en céramique, ses toiles trouées et ses environnements. En 1949, il réalise ses premiers Concetti spaziali (Concepts spatiaux), toiles perforées sur lesquelles il intervient avec divers matériaux et couleurs vives. Après une rétrospective à la Biennale de Venise en 1958, il commence sa série de toiles fendues, les Tagli et devient une figure de référence pour les artistes des années 1960″ : http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/lucio-fontana

Fontana a exposé  le monochrome intitulé Concetto spaziale, Attesa à la Biennale de Venise en 1958. L’artiste est exposé pour la première fois dans un musée français en 1960 au musée des Arts décoratifs à Paris, au sein de l’exposition collective sur la peinture intitulée « Antagonismes »  ( commissariat de François Mathey et Julien Alvard) : figuraient alors à ses côtés Bacon, alors peu connu, Dubuffet qui refusait en général de figurer en France dans les expositions collectives, mais aussi Soulages, Hartung, Yves Klein.. On ne dira jamais assez le rôle précurseur mené dans le domaine de l’exposition de l’art vivant, par ce musée et son conservateur durant ces années cinquante, soixante et soixante-dix.

Sa fondation : http://www.fondazioneluciofontana.it

Lucio Fontana ne manquait pas d’humour et a participé  en pleine période des  » Tagli (1958-1968) » à l’exposition collective « Antagonismes II l’Objet » au musée des Arts décoratifs en 1962 : il y présentait des robes bien entendu coupées portées par des mannequins.

L’album Maciet de la bibliothèque des Arts décoratifs en garde quelques clichés.

exposition Dadamaino en vidéo, mais aussi Lucio Fontana, Capogrossi, Mimmo Rotella, etc.

La galerie Tornabuoni à Paris, revisite l’ensemble des créateurs italiens des années 1960 et 1970.  Vous pouvez retrouver à cette adresse l’exposition en cours sur Dadamaino :

mais aussi les vidéos relatives aux expositions passées, collectives ou monographiques  : Lucio Fontana, Piero Manzoni, Capogrossi, Mimmo Rotella, Castellani, Calzolari, Alberto Biasi, Mario Ceroli, et des français: Arman, Yves Klein, Boltanski, etc..