Archives du mot-clé Bourbonnais

Le précieux art textile de Marie-Rose Lortet

Tricologie monacale© DR Photo Clovis Prevost. 

Au 52 rue Jacob, face à l’emplacement historique de la galerie fondée par Alain Bourbonnais à Paris, la petite galerie d’art et librairie, représentante de la Fabuloserie, expose du 28 octobre 2017 au 30 décembre 2017, les créations de Marie-Rose Lortet.

Cette plasticienne strasbourgoise vit et « tresse » depuis plus de 40 ans à Vernon. En 1967, ses « ouvrages » sont remarqués par Jean Dubuffet qui lui achète quelques pièces.  Elle expose Galerie Delpire en 1969 puis à l’ atelier Jacob. Gilbert Lascault, Colin Rhodes, Linda Goddard, Lucienne Peiry, Laurent Danchin et bien d’autres conservateurs et critiques d’art, ont depuis rendu célèbres ses travaux délicats et poétiques, qui ont rejoint notamment  les collections permanentes nationales, mais aussi celles de la collection de la Neuve Invention à LausanneElle figure depuis longtemp au sein des collections de la Fabuloserie. Alain Bourbonnais l’a fera participer à l’exposition des Singuliers de l’art en 1978, alors que Suzanne Pagé est directrice de l’ARC2, section d’art contemporain du musée d’art moderne de la Ville de Paris.

Architectures de fil, territoires de laine, Masques de laine, théâtre de têtes, ses créations très diverses ont été exposées en 2016 au château de Laval.

Sources :

Collection en ligne du FNAC :

Marie-Rose LORTET Strasbourg (Bas-Rhin, France), 1945.

Vêtement de pluie n°44. Autre titre : Objet qui lutte contre son environnement1987. Objet-sculpture Coton, lin, sucre, résine 100 x 85 x 35 cm S. à la base : Rose Lortet Achat à l’artiste en 1989 Inv. : FNAC 89314 Centre national des arts plastiques. En dépôt depuis le 23/05/1995 : Musée d’art et d’industrie (Roubaix).

Nouvelle exposition temporaire  à la Fabuloserie à Dicy dans l’Yonne : 130 œuvres de 25 créateurs et artistes se mêlent à la collection permanente constituée par la famille Bourbonnais.

La Collection du polonais Andrzej KWASIBORSKI (AK)  présente des oeuvres de créateurs polonais mais aussi tchèques ou allemands.  On y retrouve quelques créateurs présentés au Musée de la Création franche, à Bègles, lors de l’exposition intitulée « Les saints de l’art polonais »  comme Zarski, Dembinski, Glowala. Une personnalité émerge, un ancien musicien de jazz,  Ryszard Kosek, qui se consacre à  partir de 1980  à cette nouvelle activité artistique en mélangeant peintures et matériaux peu communs. Ses créations, notamment des portraits, sont saisissants.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAp

 Son travail est exposé pour la première fois en 1993 à Plock et Radom. En 1996, il a été présenté au musée de la Création Franche dans l’exposition collective internationale « Les Jardiniers de la mémoire ».

L’approche thématique adoptée par la commissaire ( Déborah Couette), le travail du scénographe  (Marek Mlodecki),  donnent l’occasion, en traversant les collections permanentes, de redécouvrir leur richesse : Verbena,  Podestà,  F. Marshall ou les turbulents  d’Alain Bourbonnais, en 2 ou  en 3 D, ou bien les oeuvres si particulières  de  Michèle Burles. La Fabuloserie  propose une nouvelle médiation, une nouvelle scénographie, de nouveaux cartels. Il est possible également  d’y  voir  des documentaires consacrés  aux créateurs hors normes qui figurent dans sa collection permanente.

Immagini 021

A signaler enfin l’œuvre de Genowefa Magiera, dont les créations ont pu être vues à Paris, rue Jacob, où la Fabuloserie  a recréé depuis quelques mois une galerie, la Fabuloserie, Paris, face à son implantation historique.

 

Des musées singuliers dans l’Yonne et alentours

Une universitaire de Montréal au Québec (V. Rousseau)
a étudié la concentration de musées d’art brut, d’art naïf d’art populaire dans le département de l’ Yonne et alentours :
La fabuloserie de Dicy créée par Alain Bourbonnais,
Le musée d’art populaire créé à Laduz par Raymond et Jacqueline Humbert
Le musée d’art populaire et d’art naïf créé par Jacqueline Selz à Noyers-sur-Serein.
D’autres lieux d’animation et de création existent dans la région depuis plus longtemps encore : le château de Ratilly animé par la famille des potiers Pierlot, http://www.chateauderatilly.fr/ ou Métairie Bruyère centre d’arts graphiques à Parly : http://www.la-metairie.fr/
D ‘autres sont plus récents : le centre régional d’art contemporain de Fontenoy et le centre d’art de Tanlay.
La Puisaye est un lieu de création de céramiques et de poteries traditionnel,  tourné aussi vers l’art contemporain comme le manoir de Lain avec Dauphine Scalbert :
http://www.euroceramique.com/expolain/expolainenligne/expolainenligne/expolain-en-ligne-2013.html.

Signalons également la  galerie de l’ancienne poste à Toucy est un lieu d’exposition bien connu : http://galerie-ancienne-poste.com

La rubrique « des nouvelles du triangle d’or  » se propose de relayer l’actualité de ces centres de création et de retracer leur histoire.

Singular museums in the Yonne and surroundings
Valérie Rousseau (university of Montreal, Quebec) has studied the presence of outsider art, art naive and folk art in the department of Yonne and surroundings :
The « fabuloserie » at Dicy created by Alain Bourbonnais ; the folk art museum in Laduz created by Raymond Humbert and his wife Jacqueline ; the museum of folk and naive  art created by Jacqueline Selz in the Noyers-sur-Serein.  Other places of creativity have existed for a longer time in the area : Castle Ratilly hosting the family of potters Pierlot : http://www.chateauderatilly.fr  or the « Metairie Bruyere », center of graphic arts in Parly : http://www.la-metairie.fr/
Other ones are more recent, such as the regional centre of contemporary art of Fontenoy. Note also the existence of the art center from Tanlay. The Puisaye is a creative ceramics and traditional pottery and and some places are contemporary art oriented, as the Manor of Lain directed by Dauphine Scalbert : http://www.euroceramique.com/expolain/expolainenligne/expolainenligne/expolain-en-ligne-2013.html.

We don’t forget a very well known  place for ceramic exhibitions : la  « galerie de l’ancienne poste » in Toucy : http://galerie-ancienne-poste.com

The column « News from the Golden Triangle » is intended to give news, notify the existence of these creative centres and tell their story.

Musei particolari nella Yonne e dintorni.

Un’universitaria di Montreal, Quebec (V. Rousseau) ha studiato la diffusione dei musei di arte grezza, arte naif o popolare esistenti in Francia nel dipartimento dell’Yonne e dintorni : a Dicy la  » Fabuloserie » creata da Alain Bourbonnais, a Laduz il museo folk creato da Raymond e Jacqueline Humbert , il museo di di pittura naif e d’arte popolare creato da Jacqueline Selz a Noyers sur Serein. Altri luoghi di creatività esistono nella zona da molto più tempo : il castello di Ratilly, abitato dalla famiglia di ceramisti Pierlot  http://www.chateauderatilly.fr ,oppure la « métairie Bruyère »: http://www.la-metairie.fr/  centro di arti grafiche a Parly .

Altri sono piu recenti come il centro regionale di arte contemporanea di Fontenoy. Ricordiamo anche il centro d’arte di Tanlay. La zona della Puisaye è un centro di produzione di ceramiche tradizionali che si rivolgono all’arte contemporanea come il « manoir di Lain « con Dauphine Scalbert http://www.euroceramique.com/expolain/expolainenligne/expolainenligne/expolain-en-ligne-2013.html.

La « galleria del vecchio ufficio postal » di Toucy e anche molto conosciuta  : http://galerie-ancienne-poste.com

« Le notizie de Triangolo d’oro » è una rubrica che si propone di rendere nota l’esistenza di questi centri creativi e di tracciare la loro storia.

Article de Valérie Rousseau : Valérie Rousseau , « De la collection de l’Art Brut aux musées du « triangle d’or » », Socio-anthropologie [En ligne], 19 | 2006, mis en ligne le 31 octobre 2007, Consulté le 08 août 2013. URL : http://socio-anthropologie.revues.org/623

Le musée d’art et d’histoire de Puisayse, Villiers Saint Benoît :

http://www.yonne-89.net/museVilliers.htm