Archives du mot-clé ALMA

La féminisation des professions de documentation et du patrimoine. Les femmes archivistes (1906-1990) | ALMA

« La féminisation des professions de documentation et du patrimoine. Les femmes archivistes (1906-1990) «  est un ouvrage de Lili Willefert à découvrir sur un carnet d’hypothèses, ALMA : http://alma.hypotheses.org/995

La féminisation des professions de documentation et du patrimoine. Les femmes archivistes (1906-1990), mémoire de recherche du master Histoire, Document (métiers des archives), Université d’Angers, 2013. : « Le XXe siècle représente une période d’évolution majeure pour le statut des femmes au sein de la société française, un tournant amorcé cependant à la fin du XIXsiècle, par les réformes scolaires. Admises à l’université et dans les grandes écoles formant aux professions culturelles, telles que l’École des Chartes et l’École du Louvre, les femmes se mettent à côtoyer les hommes en salle de cours, une mixité plus ou moins admise et tolérée selon les points de vue et les facultés, étudiants et professeurs n’ayant pas les mêmes opinions. Il faut attendre les années 1920 pour que, de simples auditrices, les jeunes femmes commencent à représenter une réelle main-d’œuvre susceptible de concurrencer leurs camarades de classe masculins. En effet, bénéficiant d’un moindre salaire mais consciencieuses dans leur travail, les nouvelles diplômées, pâtissant au départ de la réticence des professionnels, apparaissent intéressantes ».

« L’axe ALMA (archives, livres, manuscrits et autres supports) du CERHIO entend prendre pour objet d’étude les archives, livres imprimés, manuscrits et tous autres supports de l’information usités par les sociétés humaines en les considérant à la fois en eux-mêmes et dans leur contexte de tradition, de conservation et de communication. Il s’agit donc d’étudier les conditions de production, d’élaboration et de diffusion de ces supports, mais aussi les méthodes et les doctrines définies et observées au cours du temps pour les conserver, mettre à disposition et utiliser, avec ou sans finalités patrimoniales ou culturelles. Ce champ d’étude est conçu de manière diachronique et pluridisciplinaire. S’agissant des archives, on entend envisager l’ensemble des processus, institutionnels, sociétaux, patrimoniaux, identitaires, psychologiques, qui sont à l’œuvre pour engendrer un changement de statut éminemment complexe qui fait passer un document de l’état de sous-produit inévitable de l’activité humaine à celui de trace digne d’être conservée dans le temps long.vLe carnet entend rendre compte de l’ensemble de l’actualité des activités et actions de recherche entreprises dans le cadre de l’axe ALMA : séminaire de recherche, conclusions et positions de mémoires de master, journée annuelle d’étude, interventions des doctorants, communications orales des membres. Il souhaite promouvoir les échanges scientifiques et le partage des hypothèses en s’insérant notamment dans les courants actuels de la recherche archivistique en France. Il est aussi un lieu de diffusion des résultats de recherche du groupe dans une perspective d’appropriation par les professionnels : outils concrets, études collectives de cas professionnels. »