Archives mensuelles : juin 2016

Histoires d’œils, de copies et d’authentiques

event-close-examination-fakes-mistakes-wide-bannerHistoires d’œils, de copies et d’authentiques : ces thèmes sont d’actualité. Signalons tout d’abord l’ouvrage  Histoires  d’œils, de Philippe Costamagna : « C’est un livre ami du désordre et de l’Italie, posé mais un peu fou quand même. On y parle de peinture et d’argent, d’érudits parfois bandits, mais aussi de Raphaël, de doigts de pieds christiques, de garagistes et de révélations. Philippe Costamagna est un « œil », un spécialiste du regard, l’homme qui confirme les attributions, déniche des auteurs aux tableaux oubliés, débusque les faux, tire une œuvre de l’obscurité ou l’y replonge. Révélation, intuition, coup de génie : la profession a ses légendes. Elle a aussi ses héros et ses fondateurs ».

 Moins consensuel mais aussi intéressant, une vingtaine de  pages  figurant dans un roman intitulé « Faussaire » de Jules-François Ferrillon. Un vrai faux roman ? L’auteur parle de « narration falsifiée » :  « je montre dans le livre comment on fait des faux, non du XIXème siècle, car c’est assez facile à faire ; peindre des Matisse et des Chagall ce n’est pas compliqué, mais faire un Caravage ou un Titien c’est déjà plus complexe ; cela pose une question : est-ce qu’il y a un être unique, un génie qui a fait des tableaux comme on nous le fait croire ? Non ça s’apprend, c’est une technique ». 

Les thèmes du vrai, du faux, de la copie et du pastiche, sont souvent abordés dans les expositions temporaires. Ainsi en 2010  à Londres, l’exposition intitulée « A la loupe : faux, erreurs et découvertes » Close Examination : fakes, mistakes & discoveries ») à la National Gallery, illustre par des exemples concrets les différents cas de figure.

Le sujet semble aussi d’actualité s’agissant  du mobilier, comme le rappelle la Une du dernier Journal des Arts. Il aborde également le rôle des experts en quête de reconnaissance. Il se fait l’écho enfin du colloque Art et Droit qui s’est tenu à l’INHA en mai dernier et qui a permis de faire le point sur les comités d’artistes et les certificats d’authentification.

A la Halle St Pierre : l’exceptionnelle collection de l’Abbaye d’Auberive

 

L’exposition en cours  du 30 mars au 26 août 2016 à la Halle Saint Pierre est celle d’un collectionneur : la Collection de l’Abbaye d’Auberive est une collection très riche et diversifiée, alliant art brut, art naïf, art singulier, etc. peintures, sculptures  et assemblages. Sont présentés ensemble Bettencourt, Dado, Dereux, Pons, Zoran Music, Yolande Fièvre, Francis Marshall, Combas, Rebeyrolle, Appel, etc.

Dossier de presse (ICI)

L’ESPRIT SINGULIER. Collection de l’Abbaye d’Auberive
Exposition du 30 mars au 26 août 2016

20160605_120241(0)  Francis Marshall   

20160605_120526 Zoran Music  DadoDado

Bettencourt
Bettencourt

Christian Sorg au Château de Ratilly

CH_Sorg_002_ok_SRGB_p

Christian Sorg, Rouge de Naples, 2015, techniques mixtes sur toile, 215 x 315 cm

Nouvelles du triangle d’or, suite au Château de Ratilly (89520 Treigny Yonne), l’exposition estivale est consacrée aux peintures de Christian Sorg,
Télécharger le dossier de presse (Peintre français né en 1941, Christian Sorg travaille en France : à Paris et dans les environs de Vézelay, et en Espagne : dans le sud de l’Aragon à Calaceite-Teruel).

jaimeL’exposition de printemps PAPIERS consacrée à Natalia Jaime-Cortez se termine dimanche 12 juin.

Pan 7, encre et pigment sur papier replié, environ 160×140 cm, 2015.

Les différents  concerts et stages proposés font également partie intégrante de ce Centre d’Art vivant.
RAT_4113_b

photo : © Claude Gaspari, 2014.

L’ histoire de Ratilly a fait l’objet d’un ouvrage : « Ratilly, Centre d’art vivant » : Ce livre présente plus de cinquante ans d’ouverture publique et d’animation culturelle variée.  Composé essentiellement des textes originaux qui ont accompagné les catalogues des expositions les plus emblématiques et le concours d’amis poètes, il est illustré de plus de 270 photos . Différents tableaux synoptiques traduisent de manière exhaustive l’ensemble des manifestations depuis les années 1950.

Voir par exemple, 1979 : André du Bouchet et Pierre Tal-Coat, page 112 et 114

page_112_114 Tal coat

1986-2016 : le musée de Laduz fête ses 30 ans

Le musée  de Laduz  créé par la famille Humbert, fête ses trente ans.

Souvent évoqué ici et soutenu par François Mathey et par bien d’autres amateurs d’art  populaire, ce musée va être animé par une nouvelle génération issue de la famille Humbert. Elle axe ses premières expositions temporaires sur le thème des livres  d’artistes et sur celui des créations  réalisées  à  partir des papiers « choisis » :

PAPIERS CHOISIS II du 2 Juillet au 28 Août 2016, Vernissage le samedi 2 Juillet -17h30.

Œuvres de Odon, Bernadette Chéné, et Marie-Thérèse Herbin.

Ces artistes sont issus d’une grande famille liée par le même besoin de créer avec des matériaux simples de la vie quotidienne: papier journal, papier kraft…pour qu’ils soient découpés, pliés, tissés, froissés, tressés, sculptés…se transformant ainsi en véritable œuvre d’art contemporain.  En référence à notre exposition de 2004, “De fibre et de fil”, nous reprenons nos recherches et découvertes d’artistes talentueux et reconnus par leurs œuvres innovantes et étonnantes dans leur conception.